Toute sa fortune sera consacrée à des projets sociaux et humanitaires: l’accroissement de l’autonomie des femmes, la promotion des jeunes, ou encore des actes de secours en cas de catastrophes naturelles. S’inspirant de la célèbre fondation de Bill Gates – lequel s’est empressé de le féliciter -, son but est de « créer un monde plus tolérant ».

Le prince Al-Walid Ben Talal s’est engagé mercredi à consacrer toute sa fortune, estimée à près de 32 milliards de dollars, à des projets philanthropiques pendant les années à venir et après sa mort.

Il a notamment indiqué que la totalité de sa fortune serait utilisée pour établir des programmes sociaux et humanitaires, tels que l’émancipation des femmes et des jeunes, ou encore des opérations de secours pour tenter d’éradiquer des maladies.

« Cet engagement philanthropique de 32 milliards de dollars va aider à jeter des ponts pour la compréhension culturelle, le développement des communautés, l’accroissement de l’autonomie des femmes, la promotion des jeunes, la fourniture de secours en cas de catastrophes naturelles et la création d’un monde plus tolérant », a affirmé le prince dans un communiqué. « Ce don sera alloué selon un plan bien conçu tout au long des prochaines années », mais sans limite dans le temps, a-t-il ajouté.

« Une étape admirable », selon Bill Gates

Le prince Al-Waleed, qui a décrit sa décision comme « un engagement sans limites« , a déclaré que la fondation de Bill Gates était un vrai modèle pour son projet. Et d’ailleurs, le créateur de Microsoft s’est pressé pour l’en féliciter sur Twitter.

latribune.fr

Niger Inter

GRATUIT
VOIR