Dans un classement mondial des armées élaboré par Global Fire Power, l’armée malienne figure parmi les plus faibles armées du monde. L’armée malienne est classée 124e sur 126 par ce site américain spécialisé dans les questions de défense qui catalogue annuellement les armées du monde en fonction de leur puissance. Dans le classement dévoilé ce mois d’août par Global Fire Power, l’armée malienne n’apparait meilleure qu’à celle du Mozambique (125e) et de la Somalie (126e). La première puissance militaire mondiale demeure les Etats-Unis d’Amérique, suivis respectivement par la Russie et la Chine.

En Afrique, le classement n’a concerné que 30 pays parmi lesquels l’Egypte (18e puissance militaire mondiale) dont l’armée se révèle être la plus puissante du continent. L’armée égyptienne est suivie par l’Algérie (2e africaine et 27e mondiale), l’Afrique du Sud (3e africaine et 32e mondiale) et le Nigeria (4e africaine et 41e mondiale). Les armées du Niger (10e africaine et 82e mondiale), de la Cote d’Ivoire (14e africaine et 97e mondiale) et du Tchad (12e africaine et 93e mondiale) sont toutes classées en meilleures positions par rapport à celle du Mali.

Les capacités de l’armée malienne

Le classement de Global Fire Power détaille les capacités de toutes les armées figurant dans son classement. Ainsi, Selon les statistiques fournies par le site américain, l’armée malienne compte dans ses rangs exactement 7.350 hommes actifs. En termes de ressources financières, le budget de l’armée malienne pour l’année 2015 est évalué à plus de 76 millions de dollars.

Concernant l’armement à la disposition de l’armée malienne, il ressort des données de Global Fire Power que l’outil de défense du Mali est composé de 24 chars et de 135 véhicules blindés. Son aviation dispose de 9 avions de combat et d’interception, 9 autres d’attaque, 2 avions d’entrainement, 2 avions de transport, 6 hélicoptères et 3 hélicoptères d’attaque.

A titre comparatif, le Mali dispose de bien plus d’appareils volants pour son armée que son voisin nigérien. Il est, par contre, très loin en dessous des moyens aériens de l’armée algérienne, son autre voisin.

Source: ActuTchad