La phase de vérification et de contrôle du fichier électoral de la région de Dosso s’est achevée, hier. Des cartons remplis de documents ont quitté le chef lieu de la région sous bonne escorte, à destination de Niamey où ils seront mis à la disposition de la coordination nationale du CFEB. La cérémonie de départ de ces importants documents s’est déroulée en présence des autorités administratives de la région, des membres de la mission de supervision du CFEB et de la coordination régionale du CFEB.

Au terme de ce travail de recensement qui a concerné les 43 communes de la région de Dosso, 902.415 électeurs ont été recensés soit un taux de recensement de 86,7 %. Il a été identifié au cours de ce travail 3.069 bureaux de vote. Le secrétaire général de la région de Dosso, M. Yahaya Tankari, a indiqué que les résultats sont édifiants. La population cible a-t-il indiqué, n’a pas échappé au recensement. Le secrétaire général de la région a saisi l’occasion pour remercier tous ceux qui ont œuvré pour aboutir à ces résultats et a rendu un hommage mérité aux agents recenseurs pour le sacrifice qu’ils ont consenti.

L’appui des superviseurs nationaux, a souligné M.Yahaya Tankari, a permis de parfaire le travail pour que le fichier puisse avoir l’agrément de toutes les parties prenantes afin que nous partions aux élections dans un climat apaisé. Le secrétaire général de la région de Dosso a ensuite confié l’ensemble des résultats à l’équipe nationale de supervision du CFEB pour qu’il soit déposé au niveau national et qu’il soit pris en compte sur le fichier national.
M. Abdou Salami Aboubacar, membre de la mission de supervision du CFEB pour la région de Dosso, en parlant de leur travail, a souligné qu’ils ont passé 9 jours pour corriger les imperfections. Assurant qu’il n’y a pas eu de grandes difficultés, il a ajouté que le recensement et l’établissement des listes électorales jusqu’aux bureaux de vote ont respecté les normes requises. M. Abdou Salami Aboubacar a remercié tous ceux qui se sont impliqués dans cette tâche. Après le traitement à Niamey, a-t-il indiqué, les listes reviendront aux communes pour d’autres contrôles.
Mahamane Amadou ONEP Dosso
www.lesahel.org
Niger Inter

GRATUIT
VOIR