Votre mot de passe vous sera envoyé.

Un total de 15 civils ont été tués et d’importants dégâts matériels ont été occasionnés vendredi à l’aube suite à une attaque du groupe terroriste Boko Haram dans le village nigérien de N’Garoua, dans la région de Diffa (extrême-est, proche du Nigéria), a-t-on annoncé de source officielle à Niamey.

Selon le communiqué du gouvernement diffusé par la télévision nationale dans son édition de vendredi soir, quatre autres villageois ont été blessés, et des maisons, des boutiques et un véhicule ont été incendiés par les assaillants venus à pieds.

Des opérations sont actuellement menées par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) nigériennes dans le secteur en vue de rattraper et de neutraliser ces terroristes, a précisé le communiqué.

De même, un dispositif de sécurité a été mis en place pour sécuriser la zone et éviter que la population ne quitte le village.

Pour rappel, le Niger, en même temps que d’autres pays riverains du bassin du lac Tchad, fait face depuis plus de 7 mois à des attaques meurtrières du groupe Boko Haram lancées à partir des ses positions au Nigéria, qui ont causé la mort de plusieurs dizaines de victimes civiles comme militaires.

Les forces armées nigériennes et tchadiennes ont engagé une opération de grande envergure contre la secte Boko Haram pour sécuriser la zone du lac Tchad après plusieurs attaques contre les villages nigériens de Bosso et Diffa, frontaliers du Nigéria.

Xinhua