C’est aujourd’hui, vendredi 25 septembre 2015 en principe que le  désarmement des soldats du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) doit commencer. C’est une équipe de soldats burkinabè qui devrait mener l’opération au camp Naaba Kom II, la caserne du RSP.

Les experts de la CEDEAO devraient  intervenir à la fin du processus. L’opération de désarmement  pourrait durer  plusieurs jours. Mais les éléments du RSP vont-ils collaborer ou pas ? C’est la principale question.

La collaboration déterminera le temps du désarmement. Le Régiment de sécurité présidentielle (RSP) a été créé en 1995 fort de mille trois cents hommes. Il est composé de trois Groupements.

A lui seul, le RSP absorbe une bonne partie du budget de l’armée burkinabè. Il est exclusivement présent dans la ville de Ouagadougou dans deux camps militaires : le camp militaire du Conseil de l’entente et le camp Naaba Koom II, qui se situe à l’arrière du Palais de la présidence.

OMEGAFM

Niger Inter

GRATUIT
VOIR