Le Mouvement Démocratique Nigérien de Hama Amadou (MODEN/HA), le rideau est ouvert ! Et c’est parti pour une énième représentation théâtrale. Cette fois, c’est la capitale du Damagaram (hommage à Malam Zourou et Kara da Kiyachi ?) qui va savourer de près les plus grands « dramaturges » de l’histoire politique du Niger. Dans les tous prochains jours donc (dans ce même mois de septembre), la ville de Zinder va abriter le congrès du parti de « l’Exilé des bords de la Seine ». Nul besoin de garder les yeux rivés en direction du sultanat d’Amadou Kouran Daga ou de remuer les méninges, la conclusion de la prochaine « comédie musicale » de la troupe Lumana est déjà connue : c’est l’investiture de son candidat Hama Amadou aux présidentielles de 2016. Même si, « Tawèye Baba » a été déjà investi par un certain groupuscule « Agir pour 2016 ».

Comme le ridicule ne tue pas au Niger, Hama Amadou aura droit à deux investitures pour les présidentielles de 2016. Investi depuis quelques mois pour défendre les couleurs du groupuscule « Agir pour 2016 » conduit par un certain Professeur, Yack, « l’Exilé des bords de la Seine » le sera, une seconde fois, à Zinder par les Omar Noma et consorts pour défendre les couleurs du MODEN/HA. Qui de ces deux structures accompagnera l’époux de la mère « des enfants de ma femme » à la place de Mahamadou Issoufou, c’est-à-dire à la Magistrature Suprême du pays ? Ou bien auront-ils les deux, droit de cité, à côté du piédestal de Hama Amadou ? Bon ! Redescendons sur terre, « Le Hérisson » ne fait que se mettre dans la prochaine mise en scène Lumana.

Après son congrès skype tenu au Palais des Sports de Niamey qui a fait mourir de rire les Nigériens, le MODEN/HA peut bien réussir aussi sa comédie : investiture Anaweyya à Zinder. On voit déjà la célèbre cantatrice Habsou Garba haranguer les foules Lumana avec sa célèbre chanson « Hama Kafi Karfin Arna ». On sent l’atmosphère électrique et on perçoit le youyou des phénix endiablés prêts à en découdre avec la Renaissance. On voit également les salves des insulteurs publics n°1 genre Nassirou Halidou tirant à boulets rouges sur le Guri System. On ne perdra pas de vue l’intervention de Nafarko 1er au nom de l’opposition avec son refrain ironique « Kuna nan ».

Peut-être qu’on apercevra via skype ou IMO, la silhouette d’un Hama Amadou recroquevillé derrière le comptoir d’un café parisien s’adressant urbi et orbi à ses adeptes. Au finish, « l’Exilé des bords de la Seine » sera investi. Dans une salle ou bien en plein air peu importe ! Que meurent les jaloux ! Dira-t-on.

Mais quelle chance pour cette candidature « loin des yeux, près du cœur » ? Car, il ne faut pas se faire d’illusions, tant que le présumé complice dans l’affaire de supposition d’enfants ne viendra se présenter devant la justice pour laver son honneur perdu depuis sa fuite, il ne sera pas dans le derby de 2016. Mais combien sont-ils au Lumana à n’avoir pas compris le « cirque » ? « On sait qu’il ne viendra pas et on sait qu’il ne sera pas candidat lors des prochaines présidentielles, mais qui, sur cette terre, peut nous empêcher de rêver » ; Dixit un adepte de Niamey de la secte du « Guru ».

Oumar Sanda

Le Hérisson