L’ancien Premier ministre Hama Amadou a été investi candidat de son parti, le Mouvement démocratique nigérien (Moden), à l’élection présidentielle de février 2016. En exil en France depuis le mois d’août 2014, suite à l’affaire des bébés volés dans laquelle il a été impliqué, l’opposant au chef de l’État, Mahamadou Issoufou, souhaite aujourd’hui rentrer au pays. Malgré les risques. Il s’explique à Jeune Afrique.

Par

Jeune Afrique