« Je crois que Monsieur Massaoudou Hassoumi Secrétaire General du PNDS Tarraya se trompe d’époque et de contexte. Le Président- candidat du MODEN/FA LUMANA AFRICA reviendra au Niger et il ne l’arrêtera pas. Leur stratégie ultime basée sur le non-retour de HAMA AMADOU s’écroulera comme un château de cartes. Comme dit la chanson de campagne de Buhari, « massou goudou sou goudou » car HAMA arrive. »  C’est la réponse lapidaire  A la question du journal Le Courrier de savoir à quand le retour de Hama Amadou.

Pourtant Hassoumi Massaoudou n’a dit qu’une évidence. Le Niger étant un Etat normal, il n’y a aucun doute que Hama Amadou qui a fui la justice de son pays doit s’expliquer devant celle-ci. Et d’ailleurs ce que Massaoudou n’a pas dit : qui a chassé Hama Amadou ? Comment a-t-il  quitté le Niger ? Et dire « massou goudou sou goudou » venant d’un laquais d’un lâche fuyard c’est proprement gênant.

A lire aussi….. HAMA AMADOU BIENTÔT À NIAMEY !

On se rend à l’évidence que ce que les caciques de Lumana avaient appelé en son temps stratégie ou repli tactique ou même hijira ( ?) se trouve être une bévue ou du moins une stupidité politique. Dans tous les cas cette chanson monotone sur ce retour sans délai de Hama Amadou, les nigériens commencent à en n’avoir marre. C’est vrai que le concerné lui-même a fait un aveu à Paris Match sur son obsession de retour au bercail mais juste un vœu pieux.

C’est vrai que les Soumana Sanda étaient éblouis hier par la hardiesse voire la « témérité » de leur allié d’hier à l’opposition – le président Isoufou pour ne pas le nommer – lorsqu’il a bravé le mandat d’arrêt de Tandja. Mais comparaison n’est jamais raison. Les contextes et les mandats d’arrêts diffèrent…foncièrement.

Si toutefois les propos de Soumana Sanda ont une certaine prise sur la réalité alors vivement dès la très prochaine investiture de leur mentor à Zinder, qu’il rentre au Niger ! Va –t-il rentrer comme est parti c’est-à-dire incognito ou sera -t-il accueilli à l’aéroport international Diori Hamani comme le député Saidou Bakary ? Pour le moment seul Soumana Sanda et consorts détiennent le secret sur ce mystérieux retour au pays natal du plus célèbre fugitif de l’histoire contemporaine du Niger. Et à l’évidence, Massaoudou Hassoumi avait raté une belle occasion de se taire.

Tiemago Bizo

Niger Inter

GRATUIT
VOIR