Le Conseil National du Fichier (CNF) instance chargée de veiller à la régularité de la réalisation du Fichier électoral national et à sa validation s’est réuni, hier soir sous la Présidence du Premier ministre, SE. Brigi Rafini, avec à l’ordre du jour un point principal à savoir, pour ses membres, de prendre connaissance du Rapport d’étape du Comité national chargé de mettre en place un fichier électoral national (CFEB).

L’occasion a permis au Coordonateur du CFEB, M. Oumarou Malan, de faire un exposé qui retrace le travail de conception ainsi que les opérations de terrain pour dresser un fichier national devant servir aux prochaines échéances de 2016. Un travail qui a été délicat et plein d’autres difficultés pour les membres du CFEB dans lequel siègent pourtant tous les représentants des partis politiques de la Majorité et de l’Opposition ainsi que ceux des structures de la Société civile.

Actuellement, le processus de réalisation est à la phase de la saisie informatique des différentes listes électorales. Le Rapport d’étape fait ressortir des chiffres tout à fait provisoires dont celui de 7.582.957 nigériens inscrits sur les listes alors que les suppositions se fondant sur la base du recensement de 2012 le prévoyaient 8.569.309 inscrits. Le CFEB travaille également sur le recensement des nigériens à l’extérieur dont le chiffre provisoire parait lui aussi tout à fait maigre avec pour le moment dans le Rapport d’étape 114949 inscrits.
En tirant les conclusions de la réunion, le Premier ministre a souhaité que l’examen et l’analyse de ce Rapport d’étape permettront aux partis politiques, aux cours des prochaines réunions de dialogue politique, de se prononcer en vue de valider un fichier électoral national consensuel qui puisse permettre à notre pays d’organiser des élections transparentes, crédibles et acceptées de tous. C’est en tout cas, a-t-il dit, actuellement avec la question de la sécurité nationale les deux grandes priorités du Gouvernement. Rappelons que le chronogramme prévoyait la remise du nouveau fichier électoral à la date du 30 septembre 2015 mais avec le retard déjà accusé dans le démarrage du processus cette date a été repoussée au 31 octobre 2015.

lesahel.org