Le Président de la République du Mali SEM. Ibrahim Boubacar Keita, entame aujourd’hui, en début d’après midi, une visite officielle d’amitié de 72 heures dans notre pays. Cette visite officielle du Président malien, au Niger, pays proche et ami, marque la volonté de nos deux Chefs d’Etat d’insuffler un nouvel élan aux liens forts de fraternité qui existent entre nos deux peuples. Le Niger et le Mali, on le sait sont deux peuples frères liés par l’histoire et la géographie, ce qui en fait deux peuples solidement unis.

Une réalité tangible que les Présidents Ibrahim Boubacar Keita et Issoufou Mahamadou ont d’ailleurs fortement exprimée lors de la visite d’amitié et de travail à Niamey, le 22 novembre 2014, du Président malien. En effet, en abordant à cette occasion la question de la sécurité dans l’espace sahélo-saharien en général et en particulier au Mali, un point qui sera d’ailleurs au centre de la présente visite, le Président Issoufou Mahamadou a réaffirmé  »la communauté de destin » entre le Niger et le Mali.  »Nous sommes exposés aux mêmes menaces. Et quand le Mali est attaqué, c’est le Niger qui est aussi agressé. Pour le Niger, le Mali est un pays uni et indivisible, démocratique et laïc. Notre pays reste intransigeant par rapport à l’intégrité de la République du Mali, et tant que ces principes ne sont pas respectés, nous n’allons pas baisser la garde. Nous faisons de la sécurité du Mali, comme une sécurité intérieure du Niger. Le Mali et le Niger sont deux pays voisins, frères et unis par des valeurs socioculturelles et démocratiques », soulignait SE. Issoufou Mahamadou.
Pour sa part, le Président malien rappelait que le peuple du Niger et celui du Mali sont soudés par l’histoire, la géographie, l’anthropologie et la linguistique.  »Le combat que mènent le Niger et le Mali contre le terrorisme n’est pas vain, car le Président Issoufou et moi avons une identité de vue dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Peut-être que cela est lié à notre proximité politique et idéologique. Les défis pour nos deux pays sont énormes et comprennent tous les aspects. Cependant, nous irons assez loin si nous maintenons le lien fort de solidarité qui caractérise, au-delà de nos deux pays, l’Afrique tout entière », disait le Président Ibrahim Boubacar Keita.
C’est donc à juste titre que le renforcement des liens ancestraux de fraternité entre nos deux peuples, mais aussi les questions de sécurité et les conditions du retour d’une paix durable au Mali seront au centre des échanges qui auront lieu entre les deux hommes d’Etat, au cours du séjour de trois jours du Président IBK au Niger. lesahel.org