La victoire de Seini Oumarou se transforme subitement en une véritable boite de pandore. Tenez : des cadres MNSD de Maradi considèrent que puisque désormais leur région est la principale pourvoyeuse de voies au MNSD, la présidence du parti leur revient de droit.
Selon notre source non seulement ces cadres de Maradi reprochent à Seini d’être mis dans une position inconfortable à Tillabery par le PNDS et Lumana mais aussi son « laxisme et déficit de charisme ».

Si cette nouvelle fronde se confirme, on peut dire que depuis cette victoire à la Pyrrhus, Seini Oumarou ne voit partout que les ingrédients d’un incendie en passe d’embraser la maison MNSD. Il nous est difficile d’admettre que la base de Maradi restée fidèle à Ali Sabo, l’éminence grise de Seini Oumarou puisse monter les enchères à ce point et à ce moment précis.

Mais ce n’est pas étonnant quand on sait qu’en politique la véritable boussole de certains ce sont les « intérêts politiques » et la phobie des « coquilles vides ». Si d’aventure une autre fissure survient au sein de l’aile Seini puisque très malheureusement avec le départ des Albadé aucune légalité n’empêche de constater les faits dans leur gravité et appeler un chat par son nom.

Du côté des vaincus, on passe aux choses sérieuses : l’Assemblée constitutive ce weekend, réunion élargie à toutes les structures qui donneront au nouveau parti sa splendeur et son envergure nationale et la mise en place de bien d’autres comités de réflexion afin de peaufiner les stratégies d’une politique de la terre brûlée puisque chacun a le droit de s’accrocher autrement à son cordon ombilical et se prévaloir de l’héritage familial en cas de conflit fratricide.

Tiemago Bizo

Niger Inter

GRATUIT
VOIR