Le camp de Abouba Albadé,  a décidé de  tourner définitivement  la page du Mouvement National pour la Société de Développement (MNSD-NASSARA)  avec la création (en signe de démonstration de force)  Dimanche à Niamey du Mouvement Patriotique pour la République (MPR-JAMHURIYA), un parti qui veut comme « l’espoir du Peuple Nigériens épris de paix et de stabilité ».

« En tant que républicain et respectueux des décisions de justice, nous en avons pris acte et avons décidé de ne pas nous pourvoir en cassation. Nous estimons en effet, que ce feuilleton politico-judiciaire est clos et désormais relégué dans les annales de l’histoire «  a indiqué le président du bureau provisoire du parti M. Abouba Albadé lors du lancement du parti.

C’est donc la fin d’une bataille politico-judiciaire et médiatique qui a duré presque 2 ans entre  le Président du MNSD-Nassara M. Seini Oumarou et son ancien Secrétaire General M. Abouba Albadé.

Course contre la montre à 4 mois des élections

Dernier né des partis politiques,  le MPR-JAMHURIYA regroupe d’anciens caciques du MNSD-Nassara qui avaient décidé de rejoindre le gouvernement d’union nationale mis en place en Aout 2013 par le président M. Mahamadou Issoufou après le départ du FA-Lumana de la mouvance présidentielle.  Le Nouveau parti vise entre autres la construction d’une Nation Unie et Solidaire, la mobilisation et la participation responsable de toutes les nigériennes et de tous les nigériens préoccupés par la recherche de solutions aux problèmes de développement de notre pays.

A lire aussi…ALLOCUTION A L’OCCASION DE L’ASSEMBLEE GENERALE CONSTITUTIVE DU PARTI « MPR JAMHURIYA »

Mais le temps joue contre Albadé et ses camarades qui ont presque quatre mois pour convaincre les nigériens et prouver qu’ils peuvent  se passer du MNSD, un parti  pour lequel  la plupart d’entre eux avaient milité jusqu’ici. Pour le MPR et Albadé, les élections présidentielles, législatives et locales de l’an prochain seront certainement un moment de vérité.

«Le MPR-JAMHURIYA n’entend pas être un simple nouveau parti de plus mais compte conquérir activement sa place sur l’échiquier et entend se positionner comme une force politique d’avenir pour notre pays » a promis le président du bureau provisoire du parti. Mais pour de nombreux observateurs de la scène politique nationale, seule la vérité du terrain compte et le nouveau a tout à prouver.

Kakakiniger.net