Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, a reçu, hier en audience, le Président de l’Assemblé Nationale du Mali, SE Issaka Sidibé et le président du Conseil National de Transition du Burkina Faso, SE Chérif Memouna Sy. A leur sortie d’audience, le président du parlement malien a indiqué que, leur entretien a porté sur plusieurs sujets d’actualité à savoir ce qui se passe au Burkina Faso, en Libye et les récents évènements survenus à Mina en Arabie Saoudite.

Pour le président du Conseil National de Transition du Burkina Faso, c’est une visite de courtoisie qu’ils ont effectuée au Chef de l’Etat. SE Chérif Memouna Sy a en outre dit que son pays vient de traverser des moments difficiles, une crise qui a failli emporter à la fois la Transition et créer la guerre civile au Burkina Faso. Selon le président du Conseil National de Transition du Burkina Faso, le Président de la République du Niger, SE Issoufou Mahamadou est l’un des premiers Chefs d’Etat à avoir réagi par rapport à la situation.

« Il a été ferme dans sa position en demandant le retour à l’ordre constitutionnel normal. Il a également défendu la même position à Abuja en affirmant que, la seule solution qui vaille est celle qui correspond aux aspirations fondamentales du peuple burkinabé. En cela nous avons estimé, qu’il est même plus burkinabé que nous. La moindre des choses est de reconnaitre en lui et à son peuple, qu’il est effectivement un compatriote », a-t-il conclu.

lesahel.org