Sans surprise, toutes les régions à l’unanimité viennent d’entériner  la proposition de la création d’un parti politique par les  leaders du bureau politique issu du Congrès annulé par la justice.  Comme nous l’annoncions hier, la désormais ex aile Albadé du MNSD  a décidé de mettre un terme définitif au litige qui l’oppose à l’aile Seini Oumarou, président légal du MNSD tel que décidé par le juge de la Cour d’appel de Niamey.

Tous les vices présidents étaient présents ou représentés par leurs adjoints. Il n’y a d’ailleurs qu’Amadou Salifou et Ada Cheffou, en mission, mais valablement représentés.  Le président de l’Assemblée nationale était représenté par Harouna Mabeye ,  Hamidou Garba (gouverneur de Niamey) et la présidente des femmes. Ada Cheffou, président de la section de Tillabery était représenté  quant à lui par Walssaké Boukary (ministre de l’hydraulique et environnement).

A l’issue des débats, un comité a été mis en place pour la confection des textes fondamentaux du parti et le choix du nom. Le comité rendra ses travaux en principe le weekend prochain.

A lire aussi…REPRÉSAILLES D’ALBADÉ : LA PEUR EN PASSE DE CHANGER DE CAMP AU MNSD

Il faut souligner que la démarche d’Albadé et ses compagnons a consisté à donner dès le départ un caractère national à leur parti. C’est pourquoi imbus de leur expérience, ils ont tenu à ce que pour l’histoire, qu’on sache si les camarades par région sont d’accord avec cette initiative.

Et Albadé en tant qu’ancien ministre de l’intérieur, pour avoir géré les partis politiques sait très bien comment s’y tenir pour se conformer aux dispositions règlementaires pour avoir le quitus du ministère de tutelle en temps réel.

Et comme le temps est compté, une de nos sources nous confie la sortie très prochaine des responsables dans leurs régions respectives pour informer et mobiliser leur base.

Ainsi donc la boite de pandore est bien ouverte coté MNSD où l’on se délecte de la victoire dans les salons bien feutrés de Niamey. Un observateur averti des affaires MNSD nous confie dans ce duel Seini/Albadé c’est un combat entre « 8 contre 1 » pour dire que Seini croisera le fer avec la majorité des anciens vices présidents du MNSD en région.

Le défi est lancé. Il s’annonce dur entre les membres d’une même famille éclatée.  Albadé et ses amis politiques voudraient en plus bien se faire justice autrement en cherchant la légitimité et une autre … légalité auprès du peuple souverain.

Tiemago Bizo