1048 soldats viennent d’intégrer les Forces armées nigériennes (FAN) après plusieurs mois de formation au Groupement d’instruction GI/FAN de Tondibiah. La cérémonie officielle de présentation au drapeau du contingent 2015/A (consacrant la sortie de ces soldats) s’est déroulée le vendredi 27 novembre dernier à Tondibiah sous les auspices du ministre de la Défense nationale M. Karidjo Mahamadou en présence du Chef d’Etat major des armées (CEMA), le général de corps d’armée Seyni Garba, des responsables des Forces de défense et de sécurité, des invités et des familles des soldats.

La cérémonie s’est déroulée dans la pure tradition militaire avec les salut au drapeau, défilé des compagnies, etc. Ils sont au début de la formation 1.100 soldats sur lesquels 1048 ont suivi avec succès la rigueur de la formation du GI/FAN. Le ministre de la Défense nationale s’est réjoui du fait que ces 1.048 soldats viennent renforcer les capacités opérationnelles des FAN,  »engagées aujourd’hui sur plusieurs théâtres d’opérations, sur lesquels elles fournissent des prestations très appréciables dans un contexte sécuritaire extrêmement complexe ». M. Karidjo Mahamadou a transmis au chef d’Etat major des armées et à tous les responsables de la formation et personnels d’encadrement les félicitations du Président de la République SE. Issoufou Mahamadou, chef suprême des armées.

Les efforts déployés par ces formateurs ont permis, selon le ministre de la Défense nationale, aux jeunes de vite acquérir les rudiments nécessaires à l’exercice du métier des armes.  »Je ne doute pas un seul instant que la formation reçue leur permette aisément de s’épanouir pleinement dans leur métier qui, en dépit de ses exigences demeure un métier noble et exaltant » a déclaré M. Karidjo Mahamadou. Après avoir rappelé aux soldats la signification des couleurs nationales et la devise du Niger (Fraternité, Travail, Progrès), le ministre de la Défense nationale a dit aux jeunes soldats  »d’être à la hauteur des attentes de l’ensemble du peuple nigérien qui leur a confié ses armes pour le protéger et le défendre et surtout pour veiller sur le plus précieux, le Niger ».

Karidjo Mahamadou a aussi insisté sur l’environnement sécuritaire international actuel caractérisé par la guerre asymétrique, le crime organisé et le banditisme. C’est pourquoi, il a demandé à ces nouveaux soldats de faire preuve de courage, de patriotisme, d’abnégation, de loyauté et de professionnalisme partout où le devoir les appelle.

Auparavant, le chef d’Etat-major des armées a indiqué qu’au moment où le contingent 2015/A termine sa formation au GI Tondibiah, un autre contingent du même effectif entame sa formation de base au 72ème Bataillon Interarmes de Dosso. Ces jeunes qui embrassent la carrière militaire sont issues de toutes les couches sociales et de toutes les régions de notre pays. Ils ont un âge compris entre 18 et 20 ans. Parlant des 1048 soldats sortis du GI/FAN Tondibiah, le général de corps d’armée Seyni Garba a indiqué qu’ils sont désormais  »fiers et confiants dans leurs capacités ». « Ils sont à présent aptes à intégrer la grande famille militaire, véritable creuset de l’unité nationale » a dit le CEMA.

Le général de corps d’armée Seyni Garba a félicité le commandant du GI-Tondibiah et l’ensemble du personnel d’encadrement pour  »le sérieux, le dynamisme, la compétence et l’esprit d’initiative dont ils ont fait montre pour accomplir avec satisfaction leur mission ». Il a par ailleurs dit aux jeunes soldats que leur apprentissage va se poursuivre au contact de leurs futurs chefs et ainés, qui ont le devoir de développer encore plus le potentiel des soldats mais aussi d’éveiller en eux les qualités indispensables au soldat que sont la discipline, la loyauté, le courage, le goût de l’effort et le sacrifice.

 »Vous n’avez pas le droit de décevoir le peuple nigérien qui a placé en vous cette lourde respon-sabilité qui est de le défendre » a dit le CEMA à l’attention des jeunes militaires.

Le général de corps d’armée Seyni Garba a en outre rappelé aux soldats, qu’en plus de leur mission de défense de l’intégrité du territoire national, de la protection des personnes et de leurs biens, et la protection des institutions républicaines, ils doivent aussi garder à l’esprit l’engagement des FAN dans les actions de développement sur toute l’étendue du territoire national, mais aussi leur participation dans les opérations de maintien de la paix. Le CEMA a enfin, au nom des FAN exprimé sa gratitude au Président de la République pour tous les efforts consentis dans le cadre du renforcement des capacités des FAN.

Siradji Sanda (ONEP)