Il y a une communauté d’intérêt et de destin entre Abdou Labo, l’ex ministre d’Etat chargé de l’Agriculture et président du CDS Rahama, et Hama Amadou, l’ex-président de l’Assemblée nationale et président du Moden Lumana. Tous les deux sont poursuivis dans l’affaire de bébés importés du Nigeria. Si Hama laisse croire qu’il s’agit d’un dossier politique, Abdou Labo pense que le président Issoufou aurait pu lui éviter le départ du gouvernement et la prison. Tous les deux, malgré cette affaire infamante, sont candidats à l’élection présidentielle du 21 février 2016.

Ce qui les différencie, c’est que le foyer de Hama a accueilli des jumeaux alors que chez Labo on s’est contentés d’un garçon, faute d’avoir certainement des jumeaux. Abdou Labo a déjà séjourné en prison, dans le cadre de cette affaire, alors que Hama fait actuellement ses premiers pas. Le parti de Abdou labo est de la majorité présidentielle, tandis que Lumana est résolument à l’opposition.

Il reste que Labo et Hama ont les mêmes préoccupations. C’est peut-être en vertu de cela que Abdou Labo a fait le déplacement de Filingué, pour rendre visite à Hama Amadou. Cette visite est-elle fondée sur une arrière-pensée politique entre, théoriquement, deux adversaires politiques ? Pour l’instant, rien ne permet de l’affirmer, ce d’autant que le contenu de leur échange n’est pas rendu public. Seul le déplacement qui est assimilé à un geste d’amitié peut donner de la matière aux analystes. Car comme on dit chez nous, le pied ne va pas là où le cœur n’y est pas.

Gorel Harouna