Ses premiers mots au micro de Radio Okapi ont été sa joie de se retrouver en terre congolaise : «J’étais ici en 2010-2011. Je vois toute la différence. Je suis heureux de me retrouver au pays pour parler local. Je me sens d’ici profondément. Je suis heureux d’être là». Maman Sambo Sidikou connaît déjà la RDC. Il y a exercé le poste de chef de mission de l’ONG Save the Children de 2010 à 2011. Le 16 novembre 2015, il a pris ses fonctions de nouveau Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’Onu en République Démocratique du Congo.

Il avait été nommé à ce poste le 8 octobre 2015 par Ban Ki-Moon Secrétaire Général des Nations Unies. Il remplace l’Allemand Martin Kobler qui a passé plus de deux ans à la tête de la Monusco. Titulaire d’un doctorat de l’Université d’État de Floride, aux États-Unis, Maman Sidikou a occupé d’importantes fonctions dans son pays natal, le Niger, comme Directeur du Cabinet du Premier ministre, comme Conseiller puis Directeur de cabinet du Président de la République avec rang de Ministre.

De 1997 à 1999, il fut ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration africaine. Il a milité pour renforcer les relations extérieures du Niger avec les pays de la sous-région et contribué à la résolution de conflits en Guinée-Bissau et en Sierra Leone. Dr Sidikou a également travaillé pour USAID (l’agence de coopération américaine) et nombre d’organisations de la famille onusienne, notamment la Banque mondiale et l’UNICEF, avant d’être nommé représentant spécial de l’AMISOM en août 2014.

Notre nouveau Représentant spécial est aussi journaliste de formation et a un point commun avec nous tous : il a travaillé dans le secteur médiatique au début de sa vie professionnelle au Niger. Diplômé en journalisme de l’Université de Dakar, Maman Sidikou commence sa carrière à l’Office de radio et télévision du Niger (ORTN) en 1976, et devient le directeur de la télévision nationale trois ans plus tard. J’ose écrire qu’il est à la fois notre Chef et notre confère, car « journaliste un jour, journaliste toujours ».

 Sa nomination comme Représentant Spécial du Secrétaire Général de l’ONU en RDC intervient dans un contexte marqué par des progrès continus dans la consolidation de la paix. Elle coïncide également avec les grandes réflexions et premières mesures vers la pérennisation de la Radio de la Paix. En constante progression avec plus de 24 millions d’auditeurs, notre station s’appuie sur un site web qui a accueilli le mois dernier 2 232 313 visiteurs ( plus de 5 265 000 pages vues), avec une page Facebook qui compte 334 790 « amis » à l’heure où j’écris ces lignes et plus encore au moment où vous les lirez : Radio Okapi apporte la preuve éloquente de sa vitalité et  de son utilité.

L’avenir est donc ouvert, notre ambition toujours plus haute, en liaison avec les orientations et impulsions que donnera Maman Sidikou à la Mission, pour une amélioration de la qualité de notre offre d’information et de programmes au service du peuple congolais et du dialogue démocratique.

Amadou Ba

Kakakiniger.net (Source Okapi Express numero 511 du 19?11/2015)