Pour ceux qui ne la connaissent point, Mme Bayard née Mariama ou Mamou Gamatié est devenue depuis quelques temps la nouvelle égérie du Front Patriotique Républicain (FPR). N’accède point à ce poste tant convoité n’importe qui parmi les premiers venus !

Des critères rigoureux sont établis pour mériter ce genre de poste à l’opposition. La première et très importante condition pour accéder à ce poste, c’est qu’il faut disposer d’une CN (Capacité de Nuisance) à toutes épreuves ! La CN consiste à faire énormément de bruits, et à toujours disposer de quelques bûchettes d’allumettes pour mettre le feu s’il le faut, le tout sans aucun rapport avec le poids électoral réel de ces activistes boutefeu ! Le Niger a toujours disposé de ces genres d’énergumènes à forte potentialité de CN dont la seule et unique mission était de pourrir à l’extrême l’atmosphère politique nationale afin qu’ils puissent nager dans les eaux boueuses et troubles comme ils l’ont toujours souhaité.

En majorité le phénomène des CN est apparu surtout au moment du tazarché et s’est amplifié sous l’opposition ARDR ou FPR. Au commencement étaient les Me Souley, les Sabo Saidou et autres Ousseini Salatou qui se bousculaient pour lire les déclarations incendiaires et irresponsables de l’ARN. Avec la création du FPR, il y a de cela quelques mois, la DRH (Direction des Ressources Humaines) de l’opposition a dû procéder à un nouveau recrutement de nouvelles CN afin de renouveler le stock existant. Comme les Me Souley et autres Sabo Saidou avaient du mal à passer dans l’opinion publique nationale du fait de leur qualité d’éternels loosers en politique et surtout de leur insignifiant poids électoral, le FPR a été amené à embaucher une égérie en la personne de Mamou Gamatié. Même si Mamou Gamatié ne déroge pas à la règle générale des coquilles vides électorales des CN, au moins l’opposition a eu du flair, dans une société à dominante machiste, en choisissant la native du Nouveau Marché qui ne manque point de charmes pour séduire !

Mamou Gamatié a donc arboré le turban de la meilleure CN qui se fait le mieux aujourd’hui sur la scène politique nationale. Bien sûr, comme d’hab, elle n’a pas été choisie pour son poids électoral, car elle était la dernière du précédent scrutin présidentiel, mais bien pour faire rire la galerie ! Elle sait éperdument que son message amuse plus qu’il ne préoccupe les plus hautes autorités, puisqu’on sait, malgré ses tons comminatoires, Mamaou Gamatié reste et demeure un tonneau vide, et par essence, les tonneaux vides sont, curieusement, ceux qui font le plus de bruit ; c’est donc naturel, quelque part !

Zak  (OPINIONS N° 278 DU 11 NOVEMBRE 2015)

Niger Inter

GRATUIT
VOIR