L’administration a pour objectif essentiel de satisfaire l’intérêt général et la fonction publique est un des moyens dont elle dispose pour y parvenir. Dans la perspective d’offrir un service public capable de répondre au mieux aux besoins des citoyens, l’administration publique nigérienne doit mener de profondes réflexions et réformes afin d’aboutir sur l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique de gestion des ressources humaines (GRH) dans la fonction publique nigérienne (Art 1er Statut Général FP implicitement).

Ceci est d’autant plus important que depuis quelques années on constate l’accroissement exponentiel des effectifs de l’administration publique, tous profils confondus. Booster l’efficacité des effectifs tout en améliorant le niveau des compétences doit être et demeurer une préoccupation majeure des pouvoirs publics. L’analyse sur la question s’attache d’une part à décrire des processus de réformes, mais aussi à en évaluer l’efficacité pour identifier les facteurs dominants de succès ou des échecs.

L’ensemble des ministères et organes de l’Etat doivent consacrer des efforts importants d’adaptation aux conditions nouvelles de travail, à la mise en œuvre de nouvelles façons de faire la GRH (et non la simple et basique administration du personnel) en vue de favoriser l’atteinte des objectifs et la réalisation des missions de l’Etat.

Dans un contexte économique, social et technologique qui évolue rapidement, il importe encore davantage de se doter d’une vision proactive et stratégique de la GRH. Evidemment cette dernière ne doit être l’objet d’un dilettantisme primaire ou d’une navigation à vue, bien au contraire, la GRH est une science, certes nouvelle et/ou récente pour certains qui a ses règles et principes et doivent être considérés comme tels.

Jean-Marie Peretti, Docteur en science de gestion a dressé un historique de la fonction RH afin de montrer les changements opérés et leur contexte ; c’est selon lui le passage de la fonction ‘’ personnel ‘’ à la fonction ‘’ressources humaines’’.Il expose l’approche contengentielle de la GRH, c’est-à-dire l’impact des défis extérieurs sur la construction des logiques qui structurent des politiques et des pratiques adaptées à la situation dans la fonction.

Ceci est un appel à l’endroit des responsables de l’administration (voire le Chef Suprême), les agents du cadre l’administration générale du Ministère de la Fonction publique (profil GRH) et les autres bonnes volontés pour faire des services publics et de la fonction publique un atout pour le Niger.

Dans les prochains articles nous tenterons d’édifier les lecteurs sur quelques terminologies liées à la GRH, les outils et les pratiques RH à travers le monde.

Moustapha SIDI MOUSTAPHA
(Directeur Administratif MEFDGT/CP Niger)