Ce jour, lundi 16 novembre 2015, le Bureau Politique National du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine MODEN-FA/LUMANA-AFRICA, réuni à l’effet d’examiner la situation conséquente au retour du Président du parti S.E. Hama Amadou, fait la déclaration dont la teneur suit :

Ce jour, lundi 16 novembre 2015, le Bureau Politique National du Mouvement Démocratique Nigérien pour une Fédération Africaine MODEN-FA/LUMANA-AFRICA, réuni à l’effet d’examiner la situation conséquente au retour du Président du parti S.E. Hama Amadou, fait la déclaration dont la teneur suit :

Nigériennes, Nigériens,

Le samedi 14 novembre 2015, après plus d’un an d’exil forcé en France, S.E Hama Amadou, Président du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA, investi candidat du parti au titre des élections présidentielles de 2016, est rentré au Niger contre la volonté de Charlie et son clan pour lesquels ce retour triomphal sonne le glas de la défaite et de l’inévitable réédition des comptes.

« Hama Amadou ne reviendra jamais au Niger » clamait sous tous les toits Mohamed Bazoum qui semblait oublier que le Niger est le Pays de Hama Amadou, pays où il est né, pays de ses parents et de ses ancêtres. Qu’est ce qui peut donc l’empêcher de revenir dans son pays ?

Bazoum Mohamed : Hama Amadou est au Niger.

Nous attendons de connaître la nouvelle rhétorique et autres vilenies que tu trouveras sans doute pour justifier ton mensonge public.

Au grand dam des apprentis politiciens qui nous gouvernent, Hama Amadou est revenu conformément à l’engagement qu’il a pris de rentrer au pays, quoi qu’il advienne parce que, disait-il, il le fait d’abord par devoir vis-à-vis du Niger et de son peuple ; ensuite par respect pour les militants du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA qui l’ont désigné pour porter les couleurs du parti aux échéances présidentielles de 2016.

Le Bureau Politique National se félicite de ce retour empreint de dignité et d’humilité du Président du parti. Il tient également à féliciter et témoigner son grand respect à l’ensemble des militantes et militants, sympathisantes et sympathisants du Front Patriotique et Républicain et du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA, ainsi qu’à tous les Nigériens épris de justice qui se sont massivement mobilisés, malgré l’extrême violence avec laquelle des éléments soigneusement sélectionnés des Forces de Défense et de Sécurité ont été conduits à exécuter des ordres illégaux d’un gouvernement qui a perdu toute crédibilité aux yeux du Peuple.

Le Bureau Politique National du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA salue le calme et la discipline de tous ceux ont accueilli le Présent Hama Amadou. Il les remercie d’avoir accepté de respecter l’appel au calme et à la paix du Président malgré les provocations de tous ordres perpétrées par les Forces publiques de sécurité, transformées en milice du PNDS-Tarayya, agissant sur les instructions du ministre de l’intérieur Massoudou Hassoumi avec une rare agressivité contre une partie de ce même peuple auquel elles appartiennent.

La veille déjà, le président MODEN-FA/LUMANA-AFRICA de Côte d’Ivoire est pris en otage sans motif, conduit à la Police Judiciaire et finalement transféré à la Coordination, c’est-à-dire la police politique. Le président régional du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA de Maradi est quant à lui pris en otage par la Police de Konni. Le lendemain, le Secrétaire Général du parti, Mahaman Sani Mallam maman ; le président régional de Niamey, Soumana Sanda ; les camarades Bonkano Maifada et bien d’autres, sont à leur tour pris en otage.

N’eut été l’appel du Président Hama Amadou au calme et à la sérénité, la marée humaine qui l’a accueilli aurait eu un autre comportement. De la même façon qu’il a évité le bain de sang que l’on pensait inéluctable le jour de son départ, le Président Hama Amadou a su démontrer, une fois de plus, ce samedi 14 novembre 2015 qu’il est un homme d’Etat hautement soucieux de la préservation de la paix et de la cohésion nationale.

Le Bureau Politique National salue le courage et l’engagement des militants et sympathisants du FPR, tout autant que leur sens de responsabilité.

Contrairement aux élucubrations empreintes de contrevérités du fou du roi, le gouverneur de la région de Niamey, plus soucieux de défendre son pain que de se préoccuper du Niger et sa propre crédibilité, c’est bien la sagesse, la retenue des Militantes et des militants du FPR ainsi que leur comportement citoyen qui ont permis d’éviter l’irréparable.

Nigériennes, Nigériens,

Les Forces publiques de défense et de sécurité gravement instrumentalisées par des gouvernants irresponsables montrent aux yeux du peuple leur insouciance face aux violations multiples par Issoufou Charlie et Son clan, des pertinentes dispositions de la Constitution du 25 novembre 2010.

La puissance publique ne doit pas se soumettre à un gouvernement que pour exécuter des ordres légaux. La Police et la Garde Nationale doivent se ressaisir pour ne pas être perçue par le peuple comme une milice au service du PNDS Tarrayya.

Alors qu’il avait annoncé se présentera au le juge immédiatement après son retour, Issoufou-Charlie et Massoudou Hassoumi ont décidé de se substituer à la justice et procéder à l’arrestation extrajudiciaire du Président Hama Amadou. Conduit dans un premier temps à la prison civile de Niamey, il a été ensuite nuitamment déporté à la prison de Filingué à environ 200 Km de Niamey. Par cette pratique qui viole allègrement la justice, les dispositions constitutionnelles et légales en vigueur au Niger, le régime montre tout le mépris qu’il a pour la démocratie, la République, l’Etat de Droit et les droits de la personne humaine.

Issoufou-Charlie nous donne raison, au demeurant, en montrant à la face du Peuple nigérien et du monde que la supposée « Affaire des bébés importés» n’est pas une affaire judiciaire, mais bien, une cabale politicienne contre un adversaire politique de taille et bien aimé de son peuple.

Nigériennes, Nigériens,

Le MODEN-FA/LUMANA-AFRICA dénonce avec colère et indignation, l’arrestation extrajudiciaire et la déportation du Président Hama Amadou sur instructions du ministre de l’Intérieur, Hassoumi Massoudou, qui avait déjà annoncé publiquement cette arrestation.

Le Bureau Politique National du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA exhorte la Justice nigérienne à prendre ses responsabilités devant la volonté affichée du régime d’utiliser illégalement les attributs de la puissance publique pour défavoriser ses adversaires politiques. Aucune attribution d’Etat ne confère à Issoufou Charlie ce privilège, de surcroit en cette période de fin de mandat qui suspend la majeure partie de sa légitimité post investiture.

En tout état de cause et pour la préservation de la paix nationale, le Bureau Politique du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA exige de tous ceux qui se sont placés en marge de la légalité, la libération, sans délai du Président Hama Amadou et celle de tous les militants du FPR prisonniers politique de Issoufou-charlie et son clan.

Le Bureau Politique National du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA prend à témoin l’opinion nationale et internationale sur la responsabilité personnelle de Issoufou -Charlie dans les dérives agressives des Forces de Sécurité et lui impute la pleine responsabilité de tout ce qui adviendra. D’ores et déjà, le Moden Fa Lumana dénonce le projet d’attentat en préparation contre le Président Hama Amadou, soit à la prison civile de Filingué, soit lors de son transfèrement à Niamey.

Nigériennes, Nigériens,

Face aux dérives certaines d’un pouvoir décrié de toutes parts, il est peu de dire que Issoufou-Charlie et son clan sont assurément au bout de leurs limites objectives et qu’ils vont, si rien n’est fait, précipiter notre pays dans la guerre civile.

Pour notre part, nous sommes prêts à assumer notre responsabilité devant l’Histoire. C’est pourquoi, nous attirons l’attirons l’attention de Issoufou-Charlie et son Clan sur le fait que le Président Hama Amadou est rentré en parfaite santé de Paris, comme l’attestent les résultats de ses examens à l’hôpital Américain de Paris la veille de son retour.

Le Bureau Politique National du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA demande aux militantes et militants, aux sympathisantes et sympathisants, ainsi qu’à toutes les Nigériennes et à tous les Nigériens épris de paix et de justice, mais aussi ceux qui sont malheureux de la situation actuelle du Niger et de son peuple d’engager sans délai et au quotidien sur toute l’étendue du territoire, toutes actions susceptibles de mettre fin à l’injustice, à l’arbitraire et aux violations quotidiennes de nos droits les plus élémentaires. En effet, nous en avons assez des traitements inhumains et dégradants perpétrés par Issoufou Charlie et son Clan à travers les milices du PNDS Tarrayya.

Nous ne terminons pas cette déclaration sans formuler toute notre compassion à l’endroit de toutes les familles nigériennes endeuillées par les agissements criminelles du régime irresponsable et impopulaire de Issoufou-Charlie. En fin, le Bureau Politique National du MODEN-FA/LUMANA-AFRICA présente ses condoléances au Gouvernement et au peuple français victimes des lâches attentats terroristes du vendredi 13 novembre 2015.

Vive le MODEN-FA/LUMANA-AFRICA, Vive le FPR pour une victoire certaine, Qu’Allah veille sur le Niger.
Je vous remercie.

MOUVEMENT DEMOCRATIQUE NIGERIEN POUR UNE FEDERATION AFRICAINE (MODEN/FA LUMANA AFRICA)

Niger Inter

GRATUIT
VOIR