Les leaders des partis de l’Opposition et des partis non affiliés, sous la conduite du Chef de file de l’Opposition M. Seini Oumarou, ont visité hier, les locaux du Centre national de traitement (CNT) des listes électorales, un démembrement du Comité National Chargé du Fichier Electoral Biométrique (CFEB). Il s’agissait pour le Chef de file de l’Opposition et sa délégation de s’enquérir du travail technique de cet important organe du processus électoral.

Les visites des locaux qui ont duré plus d’une heure d’horloge ont permis à ces leaders politiques d’identifier les forces et les faiblesses du centre. Et aussi de faire des observations et des recommandations dans le but de fortifier la confiance de tous les acteurs impliqués dans le processus. Pour rappel, le CFEB, organe autonome et indépendant, est composé de quarante (40) membres issus des partis politiques de tout bord. Il est chargé de doter notre pays d’un fichier électoral à travers des opérations de recensement et aussi la réalisation de la liste électorale qui doivent être exhaustives et fiables.

Dans tous les compartiments visités, la délégation a trouvé des agents dévoués à la tâche, qui sont à pied d’œuvre pour exécuter le travail qu’on leur a confié. La délégation de Seini Oumarou a attentivement écouté les explications fournies par le Coordonnateur Adjoint du CFEB, M. Sabiou Gaya, sur les conditions de l’établissement d’un fichier électoral fiable. Le Coordonnateur adjoint du CFEB a longuement expliqué la délicatesse et l’importance de la mission du Comité à ces leaders des partis politiques, tout en détaillant les différentes phases de conception, de saisie et de correction des différentes listes électorales.
Tirant la synthèse de toutes ces visites, M. Seini Oumarou dira qu’à quelques encablures de ces élections, ils ont une certaine inquiétude concernant les fichiers électoraux. «Nous l’avons toujours dit, pour que ces élections soient des élections correctes, crédibles, transparentes et honnêtes et qu’elles soient acceptées de tous, il faut que le fichier soit un fichier consensuel, pour cela en amont de l’élaboration de ce fichier, il y’a un certain nombre de travail qui devait être fait » a déclaré le Chef de file de l’Opposition.
Appréciant les travaux des membres de ce comité, le Président Seini Oumarou a vivement félicité les responsables pour ce travail colossal qu’ils sont en train d’abattre afin de mettre à la disposition des Nigériens un fichier fiable. «Nous avons posé beaucoup de questions, nous avons eu une satisfaction par rapport à certaines et nous avons des inquiétudes par rapport à d’autres. Nous pensons que globalement le travail qui est en train d’être fait, se fait avec une conscience professionnelle par rapport à laquelle on ne peut rien reprocher » a déclaré le Chef de file de l’opposition.
«Prévu pour être remis à la CENI depuis fin Octobre, nous sommes presque en fin novembre, et jusque là nous n’avons pas une date officielle à laquelle la CENI va recevoir ce ficher. Nous commençons à avoir des inquiétudes par rapport à cela. Ce fichier doit être obligatoirement audité avant sa remise à la CENI. Nous ne voulons pas après ces élections avoir des problèmes post électoraux », a indiqué M. Seini Oumarou. D’après ses explications, pouvoir comme opposition, tout le monde est unanime que ce fichier doit être accepté de tous, et, affirme t-il «ce fichier doit être obligatoirement audité, personne ne sera contre l’audit de ce fichier».
Le chef de file de l’Opposition réitère encore la recommandation qui a été acceptée lors de la plénière du CNEF qui est celle d’auditer ce fichier avant sa remise à la CENI, souhaitant que cet audit soit conduit par un cabinet international reconnu sur ce plan.

lesahel.org