C’est fait. L’audit de l’ Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) du fichier électoral nigérien se fera en huit (8) jours au maximum selon le chef de la mission de l’OIF, le général Siaka Sangaré. Reçu en audience par le premier ministre Briji Rafini, la mission d’audit de l’OIF composé de quatre (4) experts a tenu une réunie « proactive » avec les experts nationaux , a annoncé le Gl Sangaré.

 Il a rappelé que sa mission entend accomplir sa tâche dans le respect de trois impératifs : le respect des délais constitutionnels, la transparence et le caractère inclusif de l’approche. La mission entend véritablement impliquer tous les acteurs ayant participé dans le processus électoral, a martelé le chef de la mission.

Cette mission sera élargie à 11 experts nationaux en tenant compte des différentes forces en présence : majorité (2 représentants), opposition (2 représentants), société civile (2 représentants), partis non affiliés (2 représentants) et CENI (3 representants). Le président de la CENI s’était réjoui de la promptitude avec laquelle la présidente de l’OIF a donné suite la requête de son institution.

EMS