Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, dans un communiqué publié le 30 novembre, que son conseil d’administration a approuvé l’octroi d’un prêt de 53,7 millions de dollars au Niger au titre de la facilité élargie de crédit (FEC).

Ce nouveau prêt porte le total des décaissements, au titre de l’accord relatif à la FEC conclu entre le Fonds et le Niger en 2012, à 131,35 millions de dollars.

Le conseil d’administration du FMI a également approuvé une demande du gouvernement nigérien pour la prorogation de l’accord relatif à la FEC jusqu’au 31 décembre 2016 et l’augmentation de 62,5 % du montant de ce programme de soutien.

Selon les estimations du FMI, la croissance de l’économie nigérienne devrait se situer à 4,4 % en 2015, contre une précédente estimation de 4,7 %, et 6,9 % en 2014.

«La croissance de l’économie nigérienne a fluctué,  reflétant la volatilité dans le secteur agricole, l’impact des faibles prix des matières premières sur le secteur minier et la détérioration de la sécurité dans la région», a déclaré David Lipton, premier directeur général adjoint et président conseil d’administration par intérim du fonds.

Le Niger est entouré de pays où s’activent plusieurs groupes terroristes dont la Libye, le Nigeria et le Mali.

Agence Ecofin