Le président du MNSD, S.E Seyni Oumarou a un nouveau style, une nouvelle empreinte de chef de file de l’opposition. C’est du moins ce que laisse croire sa nouvelle démarche qui frise l’émancipation politique de sa part au regard du triste sort de son mentor Hama Amadou.

Est-ce l’aboutissement d’une contradiction au sein de l’opposition ? Pour les observateurs avertis, ses dernières visites à la CENI et au CFEB sonnent le glas d’une ligne de démarcation pour ne pas dire une rectification de sa vision même de son rôle d’opposant.

Surpris par ses propos qui jurent avec la position de l’opposition à propos des prochaines élections, les nigériens se posent des questions sur la nouvelle perspective du chef de file de l’opposition. Dans les milieux proches du Moden FA Lumana, les langues commencent à se délier : Seyni Oumarou est en train de trahir leur cause. D’aucuns parlent même d’une attitude à la Affi Nguessan, une opposition responsable.

Mais d’autres voient également du réalisme de la part de Seyni Oumarou qui risque de perdre même ce prestigieux rôle de chef de file de l’opposition si d’aventure il campait sur le refus de participer aux élections générales. Et c’est en cela que nous voyons plutôt une nouvelle marque dans style d’opposant en chef.

Ibrahim Aghali (Web Contributeur)