Les militants du Rassemblement Social-démocrate (RSD-Gaskiya) étaient le 13 décembre au Palais des Congrès de Niamey, pour le congrès extraordinaire de leur formation politique. A l’ordre du jour de cette rencontre à laquelle ont pris part toutes les délégations des différentes régions du Niger, en présence des invités, la désignation du candidat du parti aux élections présidentielles de février 2016. Le Président du parti M. Cheiffou Amadou a été ainsi investi candidat pour défendre les couleurs du RSD Gaskiya.

Après le mot de bienvenue de la section de la région de Niamey, qui accueille le Congrès extraordinaire du parti, les représentants des délégations des régions d’Agadez, de Diffa, de Maradi, de Tahoua, de Tillabéri ; de Zinder, de Dosso et Niamey se sont succédés pour exprimer la décision de leur structures régionales respectives de confier à M. Cheiffou Amadou la responsabilité de défendre « les couleurs » de cette formation politique qui a vu le jour il y a onze ans. Le parti qui a pris part à toutes les élections depuis sa création, doit participer aux élections générales de 2016, ont insisté les délégués des différentes régions du Niger. Ils ont aussi exprimé leur soutien aux candidats du parti pour les élections législatives et réaffirmé l’appartenance de leur parti à la Mouvance pour la Renaissance du Niger(MRN).

Les représentants des jeunes et de femmes au sein du parti ont également abondé dans le même sens. «Les femmes sont déterminées pour montrer la grandeur de notre parti à ces élections, et assurer une représentation à l’assemblée nationale», a assuré leur représentante. Après ces différentes déclarations, le secrétaire général du parti, M. Amane Moussa, a lu la résolution qui entérine les choix des délégués et a confié le drapeau et une calebasse, symbole du parti, à M. Cheiffou Amadou, désormais investi candidat du RSD Gaskiya aux élections présidentielles de 2016. Le candidat fraichement investi, a réservé les premiers mots de son discours à la lutte contre le terrorisme. Il a condamné ce phénomène avant d’appeler à une mobilisation générale pour enrayer « ce péril qui menace tout le monde».
Entrant dans le vif du sujet, M. Cheiffou Amadou, a répondu à ses camarades quant aux arguments qu’ils ont avancés pour justifier la nécessité de sa candidature. «Au regard des arguments que vous avez développés et que j’ai écoutés, j’ai fini par vous comprendre et je dois reconnaître que vous avez raison. Oui, vous avez mille fois raison ! En effet, dans notre système démocratique, notre parti, s’il veut continuer à mener une existence légitime et digne, se doit de se soumettre à la sanction du peuple lors d’élections libres et transparentes, passage obligé prévu par notre Constitution. Oui, vous avez raison, car, lorsqu’on crée un parti politique c’est pour aller aux élections », s’est exclamé le président du RSD Gaskiya.
Toutefois a-t-il estimé «ce n’est pas tout que d’être candidat, encore faudrait-il en être apte en proposant un programme cohérent susceptible d’engendrer un développement harmonieux pour tous, qui ne laisse aucun Nigérien sur le bord du trottoir. Il s’agit d’abord de répondre, face au peuple, à cette préoccupation essentielle, ce que je vais tenter de faire». Le RSD Gaskiya qui est comptable du bilan de la gestion du pouvoir, dans le cadre de la MRN, suite au soutien du parti à M. Issoufou Mahamadou au 2ème tour de l’élection présidentielle 2011, dans le cadre d’un accord de gestion commune, a aussi un programme pour les élections de 2016, a relevé M. Cheiffou Amadou. « N’en déplaise aux détracteurs, ce mandat a, sous la conduite du Président Issoufou, permis d’importantes réalisations dont nous devons tous en être fiers. Car, ce bilan est globalement positif. Il constitue un socle de départ solide et une bonne vitesse initiale permettant la poursuite du développement économique et social de notre pays dans des conditions favorables. Nous sommes également fiers de notre participation au gouvernement et à la gestion de la 7ème République », a-t-il déclaré.
Cependant, a-t-il a jouté, «cette participation au pouvoir nous a donné aussi l’occasion de mieux appréhender les aspirations profondes de nos populations et de déceler les limites des initiatives contenues dans le programme que nous avons soutenu cinq années durant ». Pour étayer son jugement, M. Cheiffou Amadou, a relevé quelques insuffisances, ce qui aurait dû être fait, ce qui reste à faire. «Avec ma candidature, c’est une autre approche et un autre paradigme de développement que le RSD-Gaskiya propose au peuple nigérien. Nous pouvons faire plus et mieux que ce qui a été proposé auparavant. En acceptant de répondre à votre appel, mon ambition, qui n’est pas personnelle, est avant tout de servir mon pays et mon peuple pour le bonheur duquel aucun sacrifice ne serait de trop. C’est pourquoi, je place ma candidature sous le signe d’un développement accéléré dans la consolidation de la paix et des valeurs républicaines. Je serais donc le candidat de tous les Nigériens qui rêvent d’un Niger émergent, uni et prospère; d’une nation en paix, fière de sa culture et ouverte aux apports féconds de tous les horizons », a affirmé M. Cheiffou Amadou.
Le programme qu’il propose pour sa candidature est « Rassembler pour Bâtir ». Les axes stratégiques de ce programme, sont entre autres le Renforcement de la sécurité, de la démocratie et de la bonne gouvernance avec à l’appui une décentralisation poussée ; la santé pour tous ; l’accès universel à l’eau potable, à l’alimentation et à l’énergie ; une société du savoir pour tous ; le désenclavement intérieur et extérieur du pays ; une croissance économique accélérée pour un Niger émergent ; la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique ; la jeunesse nigérienne comme défi à relever et comme potentiel de développement .
Cependant, le président du RSD Gaskiya, a tenu à lever toute équivoque : « Je déclare haut et fort que le RSD-Gaskiya est et demeure membre de la Mouvance pour la Renaissance du Niger (MRN », a-t-il souligné, avant de lancer la mobilisation générale des militants du parti pour que leur participation aux prochaines élections présidentielles soit un triomphe.
lesahel.org