La 37e édition du sabre national de lutte traditionnelle a pris fin, hier après-midi à l’Arène Salma Dan Rani de Dosso, dans une parfaite ambiance empreinte de chaleur, d’hospitalité et de cohésion sociale sous la présidence de SE Brigi Rafini Premier ministre, Chef du gouvernement. C’est au cours d’une finale ayant mis en opposition Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso et Adamou Abdou de Niamey. Après 35 minutes 7 secondes de combat, c’est le champion en titre Kadri Abdou dit Issaka Issaka de Dosso qui a conservé son titre en brisant le rêve de Adamou Abdou le lutteur de Niamey qui a donné beaucoup d’espoir à la capitale.

La mobilisation a été exceptionnelle à l’Arène Salma Dan Rani. La finale qui s’est déroulée a enregistré la présence du président du CESOC, M. Moussa Moumouni Djermakoye, du ministre de la Jeunesse et des Sports M. Abdoul Karim Dan Mallam, des membres du gouvernement, des chefs coutumiers et traditionnels, des membres du corps diplomatique ainsi que de plusieurs invités venus du Nigéria voisin en vue de renforcer davantage les liens séculaires d’amitié et de fraternité.
lutte-3
En s’adressant à l’assistance, le Premier ministre, Chef du gouvernement, SE Brigi Rafini, a exprimé toute sa satisfaction au regard du climat d’unité nationale et de cohésion sociale ayant marqué la tenue de la 37e édition du sabre national de lutte traditionnelle. C’est pourquoi il a félicité l’ensemble des acteurs qui ont fait de ce grand rendez-vous national annuel un éclatant succès. En procédant à la clôture de la cérémonie, le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Abdoul Karim Dan Mallam a d’abord indiqué qu’à l’instar des précédentes éditions , cette 37e édition du sabre national a été aussi une occasion de raffermir les liens de fraternité, de solidarité et de concorde entre les filles et les fils de notre pays, contribuant ainsi à la consolidation et à la promotion de la paix, indispensable à la cohésion sociale et à l’unité nationale.
« Nous avons choisi de mettre la cohésion sociale et l’unité nationale au cœur de cette rencontre, c’est pour tenir compte du contexte sécuritaire très particulier qui prévaut actuellement et de cette formidable opportunité de réunir les Nigériens pour qu’ils partagent ensemble la joie et l’allégresse de ces moments époustouflants que nous avons connus toute la tenue de grand événement» a-t-il déclaré. En effet, le ministre a souligné que cette 37e édition du sabre national de lutte traditionnelle qui s’est tenue dans une période pré-électorale, contribue à renforcer dans les cœurs et les esprits, la tolérance, l’apaisement et la retenue pour que la cohésion sociale et l’unité nationale prévalent toujours. Il a par ailleurs remercié le Président de la République et le Premier ministre, Chef du gouvernement pour avoir permis de créer à travers cet important regroupement les conditions de mobilisation générale du peuple nigérien autour des idéaux de solidarité, de paix, de justice, de démocratie et d’unité nationale.
Parlant de la finale proprement dite, le combat a mis aux prises en finale Kadri Abdou de Dosso et Adamou Abdou. Ces deux (2) célébrités des arènes ont fait preuve de technicité pour avoir livré des prestations impressionnantes.
D’entrée de jeu, Adamou Abdou a appuyé sur l’accélérateur en intensifiant des offensives. Le rapport de force est presque le même. Epuisé par l’affrontement de la demi- finale qui a duré une heure 54 minutes 23 secondes d’horloge, Issaka Issaka a suivi le jeune Adamou Abdou dans sa fougue de vaincre. Le lutteur de Dosso a pris le temps d’observer son adversaire avec prudence et vigilance, connaissant déjà le terrain de la dernière confrontation. Adamou Abdou a presque fait usage de sa stratégie, mais en vain. Suite à un accrochage Adamou Abdou a voulu prendre de force Issaka Issaka. Ce dernier a également exercé sa force pour étouffer son adversaire en le renvoyant au sol au bout de 35 minutes 7secondes de pugilat. Ainsi Kadri Abdou alias Issaka Issaka s’offre le prestigieux Sabre national pour le 2ème fois consécutive, confortant ainsi son statut de roi des arènes.
Le champion national a reçu des mains de SE Brigi Rafini le prestigieux Sabre national et la somme de 10 millions de FCFA. Le champion en titre de cette 37e édition a aussi bénéficié de divers prix dont entre autres, une somme d’un million de FCFA offert par le Président de la République, une somme d’un million octroyé par le Premier ministre. Le vice-champion a reçu une enveloppe de 5 millions.
S’agissant de la demi-finale qui s’est déroulée dans la matinée, la première confrontation a opposé Yacouba Adamou à Issaka Issaka. Le combat qui a duré une heure 54 minutes 23 secondes a vu le sacre de Issaka Issaka qui a pu maîtriser Yacouba Adamou techniquement et physiquement épuisé. Quant à la seconde demi-finale, elle a mis aux prises Adamou Abdou de Niamey et Yahaya Kaka. Après 11 minutes 43 secondes de combat, Yahaya Kaka a fini par mordre la poussière face au favori de Niamey. Avant la finale, le combat de classement pour la 3e place a opposé Yacouba Adamou Niamey à Yahaya Kaka de Tahoua.
Yacouba Adamou a terrassé Yahaya Kaka en seulement 7 minutes de combat.
Il faut préciser que le Chef de l’Etat a gratifié l’ensemble des acteurs d’une somme d’environ 35 millions de FCFA. Concernant le classement par équipe, c’est la région de Dosso qui est classée première avec 145 points, elle est secondée par la région d’Agadez pour avoir enregistré 143 points tandis que la région de Tahoua est 3e avec 126 points. Des prix de participation ont été offerts aux huit (8) régions. Les anciens champions ont également bénéficié d’importants prix. Le prix par équipe de fair-play a été remporté par la région de Tillabéry. Quant au prix de fair-play individuel, il a été remporté par Harouna Ali de Tahoua.

lesahel.org