Les rencontres entrant dans le cadre de la 37ème édition du Sabre National battent leur plein dans l’antre de la somptueuse arène Salma Dan Rani de Dosso. Depuis le coup d’envoi de cette édition placée sous le thème de « Sabre National, vecteur de l’unité nationale et de la cohésion sociale », les travées de l’arène de Dosso ne désemplissent pas. Elles grouillent d’un imposant public féru de lutte traditionnelle, et qui tôt le matin, prend d’assaut les gradins de l’arène en donnant de la voix et en supportant bruyamment les lutteurs pour les amener à donner le meilleur d’eux mêmes. Il règne donc une belle ambiance de sport favorable à de belles performances dans l’arène de Dosso.

Toutes ces conditions étant réunies, les rencontres entre les différentes régions en lice ne peuvent qu’être palpitantes. Hier matin, pour le compte de la 2ème journée du Sabre National, l’opposition entre Tillabéri et Diffa s’est soldée par la victoire de l’écurie du Manga par 6 victoires contre 2, plus 2 matches nuls. Mansour Issa, l’espoir de cette équipe de Diffa, a fait une bouchée du seul invaincu de Tillabéri, Boubacar Kouroumbou Cheffou en l’envoyant au sol en moins d’une minute de combat. Tillabéri est donc hors course. En deuxième heure, Zinder a affronté Maradi. Dans ce duel, l’écurie du Damagaram a laissé ses plumes. En effet Lawali Abdou Dan Tela est tombé sur le redoutable Oumarou Ali Bingaou qui, en 31 secondes de combat l’a mis au sol. Maradi bat Zinder par 5 victoires contre 4, plus un nul. Zinder rejoint ainsi Tillabéri sur la liste des éliminés à la course au sabre.

Samedi dernier l’acte 1 de cette première journée a été l’opposition Maradi-Niamey. Les combats de plusieurs ténors des deux écuries étant très attendus dès l’annonce de ce duel. Moussa Abdoulaye, Oumarou Ali Bindigaou et Mourtala Garba du côté de Maradi, et Adamou Abdou, Sabo Abdoulaye, Tassiou Ibrahim et Yacouba Adamou du côté de Niamey ont fait honneur à leurs nombreux fans en écrasant sans coup férir leurs adversaires du jour. Victoire de Moussa Abdoulaye devant Oumarou Ibrahim de Niamey ; celle de Mourtala Garba devant Boubacar Yacouba ; et celle de Oumarou Ali Bindigaou face à Aboubacar Alassane Dan Bouza.

Quant aux géants de l’écurie de Niamey, ils se sont imposés aussi avec la manière. C’est Adamou Abdou qui a ouvert le bal en écrasant Abdouramane Idi de Maradi ; puis Sabo Abdoulaye s’est débarrassé de Idi Mati Harouna en 17 secondes de combat ; Tassiou Ibrahim a lui battu Kabirou Aboubacar de Maradi ; et Yacouba Adamou, le redoutable lutteur de Niamey a mis fin aux espoirs de Garba Ado à cette 37ème édition du Sabre National. Dans ce duel entre grosses écuries, c’est celle de Niamey qui s’est finalement imposée par 6 victoires contre 4 pour Maradi.
En deuxième heure, le même scénario s’est produit à l’occasion de la rencontre entre Diffa et Agadez qui s’est soldée sur le même score de 6 victoires contre 4 en faveur de Diffa. Là également, les ténors ont su tirer leur épingle du jeu. Zakari Yaou Allachini, Mansour Issa, Kabirou Maï Ankoua, Malam Klé M’Boua et Harouna Moussa ont répondu aux victoires de Hassane Adamou, Rabiou Abdou Kan Koura, Saley Daouda et Laminou Maidaba.
Dans l’après midi du samedi, l’écurie de Zinder pourtant très attendue au Sabre National, a littéralement coulé. Le naufrage collectif des poulains de Balla Harouna, n’a épargné que Lawali Dan Tela qui a de fort belle manière fait mordre la poussière à Lawali Dan Tambay. Au finish, 9 victoires pour Tahoua contre 1 pour Zinder. En deuxième heure de l’après midi, l’écurie hôte de Dosso, a dicté ses lois à celle de Tillabéri. Cette rencontre a tourné au cauchemar pour les lutteurs de Tillabéri, systématiquement laminés. Seul Boubacar Roumroumbo Cheffou est sorti indemne de cette confrontation qui a pris fin sur le score de 9 victoires pour Dosso contre 1 pour Tillabéri. Le programme du Lundi prévoit dans la matinée la double confrontation Dosso-Maradi et Tahoua-Agadez. Dans l’après midi, il y aura Tillabéri-Zinder, et Niamey-Diffa.
lesahel.org