Les combats entrant dans le cadre du 37ème Sabre National se poursuivent intensément et activement dans l’arène Salma Dan Rani de Dosso. Les victoires se succèdent aux victoires pour les uns, et les défaites s’accumulent pour les autres, rendant pour ces derniers, de plus en plus illusoire la prétention au Sabre. Ces fortunes diverses ponctuent le déroulement normal des compétitions de lutte traditionnelle dans une ambiance de fraternité et de cohésion entre lutteurs de différentes régions du Niger.

Hier matin, deux rencontres ont constitué le menu de l’arène Salma Dan Rani : Dosso-Maradi d’une part, et de l’autre, Agadez –Tahoua. Triste matinée que celle du lundi pour l’écurie de Maradi qui a enregistré l’élimination de son leader incontesté Oumarou Ali Bindigaou. En effet, c’est dans un duel héroïque contre le champion en titre Kadri Abdou alias Issaka Issaka, que le colosse de Maradi a plié l’échine.

Pendant ce combat digne de grands gladiateurs, le public de l’arène Salma Dan Rani a totalement retenu son souffle jusqu’à la 11ème minute où est arrivée la délivrance avec la chute de Bindigaou. Le colosse de Dosso continue ainsi sa marche vers un deuxième sacre. Dosso s’impose donc par 7 victoires contre 3 pour Maradi.

En deuxième heure, au cours de la rencontre Tahoua Agadez, deux combats ont surtout retenu l’attention du public. Il s’agit de l’opposition Souley Rabagardama- Laminou Maidaba. Un duel au sommet, finalement remporté par le leader de l’écurie de l’Aïr, qui a usé de sa fine technique pour faire mordre la poussière à Rabagardama. C’est d’ailleurs à un scénario identique qu’on a assisté dans l’autre combat qui opposait Saley Daouda d’Agadez à Yahaya Kaka de Tahoua. La force physique de Saley a été contrariée par la finesse technique de Yahaya Kaka qui a infligé une chute mémorable à son adversaire. Agadez s’impose au finish par 6 victoires contre 4 pour Tahoua.
Auparavant, dimanche après midi, pour le compte de la deuxième journée, les géants de l’écurie de Tahoua, et ceux de la redoutable écurie de Niamey se sont affrontés dans des joutes à couper le souffle aux spectateurs passionnés de lutte. C’est Adamou Abdou, le colosse de Niamey qui ouvre le bal, en réussissant à déséquilibrer l’expérimenté Issoufou Gado de Tahoua, avant de le plaquer magistralement au sol. Une victoire qui sonne comme un véritable coup d’envoi sur la marche à suivre pour les lutteurs de Niamey. Et cela d’autant plus que répondant à cette invite, Yacouba Adamou, le leader de l’écurie de Niamey, ne fait pas de détail devant Mahamadou Anafi de Tahoua, qu’il envoie au sol après avoir longtemps tergiverser.
Cependant, les lutteurs de Tahoua, très alertes, décident aussitôt d’arrêter cette décente aux enfers en bloquant la machine infernale mise en marche par Niamey. Et c’est Lawali Dan Tambaye qui sonne la révolte. En effet, en 2 minutes 32 secondes, le jeune prodige de l’Ader parvient à terrasser, et de fort belle manière Sabo Abdoulaye, une pièce maîtresse du dispositif technique de Niamey. Du coup, il le prive de la course au Sabre dans laquelle il était pourtant bien engagé. Tassiou Ibrahim n’a pas eu beaucoup de chance devant Souley Rabagardama, qui dans un combat -éclair a réussi à le mettre au sol. Yahaya Kaka et Abdousalam Soumaila en ont fait autant face à leurs adversaires. Au bout du compte, Tahoua remporte la rencontre par 5 victoires contre 4 plus un nul.
En deuxième heure, l’écurie hôte, de Dosso a affronté celle d’Agadez. Une rencontre très riche en suspens et qui a commencé par le combat très attendu du détenteur actuel du Sabre, Kadri Abdou Issaka Issaka. Le champion 2015 a souffert le martyr avant de l’emporter au terme des 20 minutes de combat par avertissement. Pour le reste, Soumaila Abdou, Mahamadou Abdou, Issoufou Inoussa et Badamassi Assoumane ont assuré leurs victoires. Du côté d’Agadez, le double champion national, Laminou Maidaba est sorti indemne de son combat contre Dosso. A l’issue de cette rencontre, les deux équipes ont fait un match nul de 5 victoires partout.
Demain mardi pour le compte de la 4ème journée, dans la matinée Tillaberi affrontera Niamey, et Diffa s’opposera à Zinder. Dans l’après midi il y aura les chocs Dosso-Tahoua, et Agadez- Maradi.

lesahel.org