C’est en principe le 9 Février prochain qu’aura lieu le jugement de l’affaire qui oppose Moussa Keita au journal canard Déchainé et le journaliste Modibo. En effet, Moussa Keita poursuit le Canard Déchainé pour faux et usage de faux car le journaliste Modibo avait modifié son droit de réponse concernant l’affaire qui l’a opposé à Hama Amadou.

Le journaliste a reconnu les faits et estime l’avoir fait pour sauver la vie à Moussa Keita contre les militants du Lumana. Moussa Keita pense qu’il a été abusé par le journaliste et il entend que justice lui soit rendu.

Quant à l’affaire proprement dite Hama Amadou/Moussa Keita, ce dernier nous confie qu’elle est toujours pendante devant la justice car selon lui le juge qui a accordé le non lieu à Hama Amadou ne l’a jamais entendu.

Il faut rappeler qu’il s’agit de l’incendie du véhicule de Moussa Keita, une affaire qui remonte à la crise du MNSD qui a consacré la déchéance de Hama Amadou de ce parti. En effet, en son temps Moussa Keita a porté plainte contre Hama Amadou comme étant l’instigateur de l’incendie de son véhicule.

Et dans le droit de réponse en cause avec le Canard Déchainé, Moussa Keita a même déclaré que Hama Amadou l’aurait suggéré un arrangement financier avec des propositions alléchantes quant à la marque du véhicule qu’il souhaiterait obtenir à l’issu de ce deal.

Moussa Keita qui estime avoir été spolié de son droit par le juge qui avait décidé, sans l’entendre,  d’accorder un non-lieu à Hama Amadou, nous confie d’ avoir fait le recours par la voie hiérarchique pour que cette affaire soit examinée de nouveau afin que toute la lumière soit faite.

Tiemago Bizo