Le Niger hérite de la présidence de la Commission de l’UEMOA. La sentence est tombée vendredi à Cotonou lors du sommet des chefs d’Etat. En revanche, il faudra attendre juin pour que le nouveau mandat soit effectif puis que l’actuel a été prorogé de six mois.

Le Sénégal a perdu face au Niger qui jubile pour avoir hérité de la présidence de la Commission de l’UEMOA, devant le Sénégalais Hadjibou Soumaré. Et le mandat du Niger ne sera entériné qu’à l’issue du sommet de juin, qui doit se dérouler à Niamey.

Les dirigeants africains ayant participé à la 19ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union ont prorogé de six mois le mandat de Hadjibou Soumaré et de son équipe.

Ce changement de président de la Commission de l’UEMOA semble être une belle revanche pour le Niger qui, il y a cinq ans, s’était vu coiffer au poteau par Dakar. Et Macky Sall entendait maintenir Hadjibou Soumaré à la tête de l’institution régionale. A l’arrivée, il a perdu face à son homologue du Niger.

Ainsi, la diplomatie sénégalaise perd au change. Elle qui avait vu le fauteuil du très stratégique président de l’UEMOA lui filer entre les doigts lorsque l’ancien chef de l’Etat, Abdoulaye Wade abandonnait Moussa Touré, ancien ministre des Finances pour obtenir une rotation au niveau des autres instances communautaires. A l’ultime, le stratagème de Wade s’est avéré peu efficace vu que le Sénégal avait perdu le poste. De son côté, la Côte d’Ivoire s’était maintenue à la tête de la BCEAO et le Bénin au sommet de la BOAD. Le candidat du Sénégal pour ce poste n’avait vu que du feu.

OEIL D’AFRIQUE