La Coordination Exécutive Nationale de l’observatoire du processus électoral (OPELE) s’est réunie, en séance extraordinaire, ce jour 25 janvier 2016 à Niamey, à l’effet d’examiner la situation pré électorale en cours dans notre pays, rend le communiqué de presse dont la teneur suit :

Depuis un certain temps, l’OPELE constate, avec regret, des pratiques de propagande électorale émanant des forces politiques en présence et même de certaines autorités et abondamment relayées par les médias publics et privés, avant l’ouverture officielle même de la campagne électorale.

Pour l’OPELE, ces pratiques violent les dispositions pertinentes des lois électorales en République du Niger qui disposent que : « Avant l’ouverture de la campagne électorale, tous actes de propagande électorale déguisée, toutes manifestations ou déclarations publiques de soutien à un candidat ,ou à un parti politique ou coalition de partis politiques, faites directement ou indirectement par toute personne ,association ou groupement de personnes, quelles qu’en soient la nature ou le caractère, sont interdits. Il est également interdit à toutes les autorités de l’Etat sur le territoire national, à partir de la date de convocation du corps électoral, d’entreprendre toutes visites et tournées à caractère économique ,social ou autrement qualifiées et qui donnent lieu à de telles manifestations ou déclarations».

L’OPELE rappelle que tous les acteurs politiques sont tenus de veiller au respect scrupuleux des règles qui fondent les principes d’une élection libre, ouverte et transparentes qui supposent notamment des conditions d’égalité de traitement entre tous les candidats.

De la distribution des cartes d’électeurs :

L’OPELE constate avec intérêt, le début de l’opération de distribution des cartes d’électeurs sur l’ensemble du territoire national à partir du lancement officiel de ladite opération qui se déroulera du 21 Janvier 2016 au 20 Février 2016 sous l’égide des comités de distribution des cartes d’électeurs crées par arrêté no 048/PCENI du 14 Janvier 2016.

Cette étape charnière du processus électoral mérite une attention particulière de la part de l’ensemble des acteurs intervenant dans le processus électoral et au delà, l’ensemble des citoyens nigériens en vue de la réussite de l’opération en cours.

Au vu de tout ce qui précède, l’OPELE, soucieux du respect des dispositions de la loi fondamentale et des lois de la République :

-Exige des pouvoirs publics, garants du respect des textes en République du Niger, de jouer pleinement leur rôle en enjoignant aux acteurs, toutes tendances confondues, le respect scrupuleux de la loi électorale en vigueur au Niger.

-Demande fortement aux citoyens en âge de voter et inscrits sur les listes électorales de sortir massivement retirer leur carte d’électeurs munis de leurs pièces d’identité que sont : la carte d’identité nationale, la carte militaire, le passeport, l’acte de naissance, le jugement supplétif, le livret de pension militaire et civile, le certificat de nationalité, en vue de pouvoir exercer leur droit de vote.

-Enfin, recommande aux différents acteurs et notamment aux comités de distribution des cartes d’électeurs à tous les échelons, de s’impliquer activement en vue de la réussite de cette opération.

Pour la Coordination Exécutive Nationale de l’OPELE,

Le Coordonnateur,

ALI IDRISSA