Comme à chaque échéance électorale au Niger, les alliances politiques se font et se défont au grès des ambitions. Aujourd’hui avec la création récente d’environ dix partis politiques, les enjeux se dessinent de plus en plus.

Des discussions très avancées se font actuellement par le truchement de personnalités non politiques et cela en vue de former une nouvelle alliance politique dont l’objectif serait de barrer la route au Président de la République Issoufou Mahamadou.

L’instigateur de cette manœuvre politique est Monsieur Amadou Boubacar Cissé qui est même disposé à retirer sa candidature pour former un bloc autour de Hama Amadou avec Ladan Tchana et son Amen-Amin, et le renfort des partis MPN de Ibrahim Yacouba, et CPR Ingatchi de Kassoum Moctar. La particularité de cette alliance est qu’elle écarte les ténors du FPR notamment Monsieur Seyni Oumarou.

De toute évidence, c’est cette démarche qui justifie les sorties hasardeuses du Ministre Tchana ces jour-ci. En effet, en moins d’un mois nous avons suivi deux interviews arrangées du Président de AMEN AMIN, et on constate aisément qu’il est dans une logique de rompre avec ses amis.

Mais nous lui conseillons cet adage: ce n’est pas vouloir partir qui est partir. Ce n’est pas pouvoir partir qui est partir. C’est savoir partir qui est partir.

IDI DENDI (Le Gardien no001)