Les avocats de M. Hama Amadou ont déclaré Mercredi à Niamey ne plus vouloir faire de pourvoir en cassation et de demander la liberté provisoire pour leur client incarcéré dans le cadre de l’affaire des bébés importés du Nigeria, estimant avoir affaire à une affaire politique.

‘’Puisqu’il ne s’agit plus d’une affaire judiciaire, mais qu’il s’agit d’une affaire politique, nous considérons, et mon client le dit à haute voix, Hama Amadou est un prisonnier politique, c’est un prisonnier de Issoufou Mahamadou, c’est un concurrent qui a mis en prison un concurrent” a expliqué au cours d’une conférence de presse M. Souley Oumarou, un des avocats de l’ancien président de l’Assemblée Nationale.

“C’est pourquoi, Hama Amadou nous a instruit de n’exercer aucune voie de recours. Nous ne ferons ni de pourvoir en cassation. Nous ne demanderons plus de liberté provisoire. Nous estimons que nous sommes des prisonniers politiques et c’est sur le plan politique que nous allons mener la lutte et le combat” a-t-il ajouté. Dans cette rocambolesque affaire politico-judiciaire et médiatique qui défraie les chroniques à Niamey, Maitre Oumarou a d’ailleurs avoué avoir perdu la partie devant le politique.

 Le 11 janvier dernier, la justice nigérienne a rejeté pour la seconde fois la demande de mise en liberté provisoire du président du FA-Lumana, M. Hama Amadou emprisonné depuis plusieurs semaines. Dans le même temps, la Cour Constitutionnelle du Niger a validé la candidature du leader de FA-Lumana pour les élections présidentielles de Février prochain. Ancien président de l’Assemblée Nationale, M. Hama Amadou rappelle-t-on est poursuivi dans le cadre de l’affaire des bébés importes du Nigeria.

MES

Kakakiniger.net