Chers compatriotes,
Chers collaborateurs de l’Institution du Médiateur de la République du Niger,

Quoique n’étant pas tenu par la loi de démissionner en cas de candidature à un poste électif, j’ai préféré démissionner de ma mission de Médiateur de la République pour des raisons de clarté.
En effet, le lundi 21 décembre 2015 à 17 heures, j’ai remis au Président de la République ma démission qu’il a acceptée.

C’est pour moi, l’occasion de renouveler toute ma reconnaissance au Président de la République, Chef de l’Etat, pour la confiance qu’il a placée en moi en me nommant à ce poste ainsi que pour tout le soutien qu’il m’a apporté.
J’exprime aussi toute ma gratitude à l’ensemble de mes collaborateurs qui se sont investis, corps et âme et dans des conditions de travail très difficiles, pour m’aider à installer l’Institution.

A présent, j’aimerais indiquer à tous mes compatriotes et à l’ensemble des citoyens que cette Institution est devenue opérationnelle et qu’ils peuvent toujours continuer à solliciter ses services qui comprennent le Siège à Niamey, les Délégations Régionales à Maradi, Tahoua, Zinder et Niamey.

Je pars avec le sentiment du devoir accompli et de la tâche assurée, mais surtout avec la conviction ferme que cette nouvelle Institution du Médiateur de la République sera essentielle pour contribuer à la consolidation de la bonne gouvernance indispensable pour la paix et le progrès de notre cher pays.

Merci à notre gouvernement et à notre administration pour leur coopération positive
Merci à tous ceux qui, de près ou de loin, m’ont apporté leurs précieux soutiens tout le long de ma mission.

L’annonce du départ de SEM Cheiffou Amadou s’est faite en présence de l’ensemble de ses collaborateurs qui lui ont adressé toutes leurs reconnaissances pour la confiance qu’il a placé en eux et l’ont remercié surtout pour les directives et les conseils avis qu’il leur a toujours prodigués au fin d’accomplir les tâches qui leur incombent. Ce fut aussi l’occasion d’échanges des vœux de nouvel an.

Fait à Niamey, le 31 décembre 2015

Cellule communication