C’est dans une atmosphère, de liesse générale et de mobilisation des populations tout au long de son parcours, que le Président de la République a entamé, vendredi dernier, une tournée dans plusieurs chefs-lieux de départements de la Région de Maradi.

La première étape a été le Département de Mayahi où le Président de la République, SE M. Issoufou Mahamadou, a présidé la cérémonie de lancement des travaux d’aménagement et de bitumage de la route Tchadoua-Mayahi. Un événement de portée historique pour le département de Mayahi et ses populations qui vivent depuis l’indépendance du Niger, en 1960, un enclavement dont les effets ont impacté négativement sur le développement social et économique de la zone.

prn-2Mayahi, immense zone agro-pastorale peuplée de plus d’un demi-million d’habitants, reste l’un des derniers départements du Niger qu’une route goudronnée ne relie pas à  »la civilisation ». Pour relier la soixantaine de kilomètres qui sépare la commune de Mayahi et le chef -lieu du département du même nom, à la Route nationale N°1, même avec un bon véhicule il faut s’armer de nerfs d’acier pour effectuer le parcours pendant plus de deux heures d’horloge sur une route en terre sommaire cahoteuse et défoncée.

On comprend bien pourquoi le geste du Président de la République, SE M. Issoufou
Mahamadou, qui a solennellement donné le premier coup de pelle des travaux a été accueilli par les milliers d’habitants de Mayahi rassemblés pour la circonstance, comme un événement à inscrire dans les annales de l’histoire du département. Des chants et des clameurs se sont élevés de partout pour saluer l’aboutissement de ce rêve vieux de plus de 50 ans qui est en train de devenir réalité.
prn-3
En prenant la parole devant un public aux anges, le ministre de l’Equipement, M. Ibrahim Nomaou, a expliqué que cette cérémonie n’est que la énième concrétisation des promesses que le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou a faites aux Nigériens à travers le Programme de renaissance du Niger, et qu’il s’est résolument engagé à tenir et à honorer, durant son mandat de 5 ans. Ce nouveau chantier que vient d’inaugurer le Président de la République, a-t-il assuré, se terminera dans un délai de 24 mois en une route flambant neuve fruit du partenariat public-privé entre l’Etat du Niger et la Société EGBTP pour un financement d’environ 28 milliards de FCFA hors taxes. Sa longueur sera de 57,8 km, dont 4, 4 km de voiries urbaines dans la commune de Mayahi qui bénéficiera également de 200 candélabres pour l’éclairage public.
Au volet social, le projet comporte la construction de 12 salles de classe ; la construction de 1640 mètres linéaires de clôture des écoles ; la réalisation de 500 mètres linéaires de forage. La surveillance et le contrôle des travaux seront assurés par le Bureau Techni Consul pour un montant de 714,453 millions de CFA TTC.
lancement-4Sensible aux gratitudes et remerciements des populations exprimées, notamment à travers les interventions du Maire de la Commune de Mayahi et du Gouverneur de Maradi, le Président de la République a pris la parole pour exprimer à son tour ce qu’il ressent à cette occasion. Il a notamment rendu hommage aux braves populations de Mayahi avec une pensée pour celui qui a été, il y a de cela plus de 50 ans, son maître d’école, M. Boukari Sabo. Il a salué les qualités de cet homme, ancien ministre du RDA retiré depuis 1974 dans son Mayahi natal et en qui, il reconnait d’abord le Directeur d’école, sans la bienveillance duquel il n’aurait pas été compté parmi les scolarisés de sa génération.

 

Parlant du projet de cette route pour Mayahi, le Chef de l’Etat a indiqué qu’en réalité, il ne se résumera pas qu’à la réalisation du tronçon de la route Tchadoua-Mayahi. En effet a assuré le Chef de l’Etat, ce tronçon sera étendu jusqu’à Kananbakaché, Tessaoua, Gabaouri jusqu’à la frontière du Nigeria. Car a souligné le Chef de l’Etat, l’importance et les retombées de ce tronçon bitumé seront incalculables pour la Région de Maradi. Ce fut pour le Chef de l’Etat l’occasion de faire un tour d’horizon sur les innombrables actions réalisées dans toutes les régions de notre pays dans le cadre du Programme de Renaissance du Niger, et qui se sont soldés par des améliorations assez sensibles des conditions de vie des populations bénéficiaires.

lesahel.org