L’heure était à la joie et à la réjouissance, hier mercredi 27 janvier 2016 à Zinder, où le Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou Mahamadou, en homme de parole, et tenant toutes ses promesses, a inauguré la station de pompage de Ganaram ainsi que toutes les installations y afférentes. C’était au cours d’une double cérémonie riche, l’une à la tribune de Zinder et l’autre sur le site de la station, à quelques km du village de Ganaram, où les forages ont été réalisés après un peu moins de trois ans de travaux pour un coût global de plus de 20 milliards FCFA. Vous devinez aisément la chaleur de l’accueil que la population de Zinder a réservé au Chef de l’Etat. Femmes, hommes, enfants, vieillards, ils étaient nombreux et très enthousiastes pour se mobiliser pour venir accueillir le Président Issoufou Mahamadou, et assister à la cérémonie qui marque la fin du calvaire, longtemps enduré, de pénurie d’eau dans leur cité.

prn-2L’espoir vient finalement du Projet Ganaram, du nom de ce petit village à partir duquel l’eau jailli du sol pour venir jusqu’à Zinder et étancher la soif des habitants de la ville et de ses alentours. Les forages fourniront à eux seuls 11.000m3 d’eau par jour et permettront désormais de couvrir tout le besoin en eau de la ville de Zinder, de ses alentours ainsi de plusieurs villages le long des conduites de 68km qui desservent la ville de Zinder. Désormais, les installations d’adduction d’eau (anciennes et nouvelles) ont une capacité de près de 20.000 m3/jour pour un besoin journalier de 11.500m3. Elles seules couvriront donc les besoins pour 25ans sans avoir à faire recours à d’autres installations.
Le Président Issoufou avait promis aux populations de Zinder une solution durable à ce sempiternel problème de pénurie d’eau qui, depuis près d’un siècle, minait la vie des Zindérois. Il l’a donc fait en leur offrant cette aubaine. Les milliers d’habitants réunis à la tribune de la ville et sur le site de Ganaram en ont été témoins. Et au regard de la joie et de la très forte mobilisation à Zinder comme à Ganaram, tout laisse croire qu’ils sont prêts à ne pas oublier cet évènement en ce jour historique et mémorable du 27 janvier 2016.
discour
Le Président Issoufou a promis d’autres agréables surprises. Dans son adresse très ovationnée par les populations venues célébrer l’inauguration, le Chef de l’Etat a salué les populations de la région de Zinder pour leur mobilisation exceptionnelle. Se prononçant sur cette réalisation, le Président de la République s’est dit plus heureux que les populations bénéficiaires expliquant qu’à ce jour il s’est libéré d’un lourd fardeau pesant sur lui pour avoir guéri cet abcès qui gangrène ses frères du Damagaram après leur avoir fait la ferme promesse d’en venir à bout.
Le Chef de l’Etat a rendu hommage à l’ambassadeur de Chine au Niger dont l’appui du pays a permis de rendre possible cet heureux évènement qui vient mettre fin au problème d’eau de la ville. « Monsieur l’ambassadeur, je voudrais saluer ici la qualité de la coopération gagnant-gagnant existant entre la Chine et le Niger » a-t-il lancé à l’endroit du diplomate chinois. Issoufou Mahamadou a reconnu que la solution au problème n’est pas synonyme de la fin définitive des difficultés des populations de la région et pour cela il continuera à déployer tous les efforts pour soulager au mieux les peines de ses compatriotes. Il a indiqué que le renforcement des installations objet de la cérémonie n’est qu’une partie de la promesse et cela annonce le début d’une série d’autres bonnes nouvelles car, dit-il « celui qui te promet une demie noix de cola hier et te l’offre aujourd’hui, s’il en trouve une noix demain, il te donnera entière ». Le Président de la République a également promis aux populations de Zinder qu’il reviendra très bientôt pour dévoiler l’ensemble des projets qu’il nourrit en faveur de leur région pour les années à venir.
prn-4Auparavant, dans une allocution qu’il a prononcée à cette occasion, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, M. Wassalké Boukary, a indiqué que l’inauguration de ces installations est une promesse tenue, avant d’énumérer d’autres promesses tenues du Président Issoufou. Mais, a-t-il ajouté, « de toutes ces promesses, celle-ci représente sans nul doute l’une des plus emblématiques car, elle restera longtemps gravée dans la mémoire collective de nos concitoyens ». Le ministre Wassalké Boukary a rappelé que le Président de la République avait, il y a moins de trois ans, fait la promesse aux Damagarawa de revenir inaugurer les installations dont il avait procédé au lancement des travaux le 31 mars 2013. Il est effectivement revenu pour honorer cet engagement. C’est pour lui, l’épilogue d’un long, douloureux et éprouvant épisode que toutes les tentatives n’ont pas réussi à solutionner.
M. Wassalké Boukary a rassuré les populations de Zinder que ces installations qui ont une capacité de 85.000m3/jour sont là pour assurer un approvisionnement en eau pour des décennies et l’Etat a prévu un mécanisme pour planifier cet approvisionnement proportionnellement à l’accroissement démographique. Une seconde phase du présent projet, a-t-il annoncé, est prévue pour alimenter la ville de Mirriah et ses environs au cours de l’année 2016.
Le ministre de l’Hydraulique a ensuite précisé que les travaux qui ont coûté plus de 20milliards, exécutés sous la maitrise d’ouvrage de la SPEN comportent 23 forages équipés, la station de pompage, 78km de conduites, le raccordement de l’alimentation de 7 villages et 2.000 branchements des ménages et une trentaine de bornes fontaines publiques. Au total, c’est plus 185.000 personnes qui bénéficieront d’eau grâce à ce projet tant en milieux urbain et ruraux.
De l’eau moins cher et plus accessibleWassalké Boukary d’affirmer que l’eau coûtera désormais moins cher et sera plus accessible aux populations de Zinder avant d’indiquer que dans le cadre du programme de la renaissance, 53 centres urbains ont bénéficié des projets hydrauliques, de même que le programme hydraulique villageoise a permis la réalisation de plus de 12.000 points d’eau modernes.
amb-chine En cinq années, le taux de couverture en eau potable est passé de 73% en 2011 à 91,6% en 2015. Le ministre a annoncé que le chef de l’Etat a instruit son ministère pour transformer progressivement les pompes à motricité humaine en postes d’eau autonomes solaires en vue d’alléger la souffrance des femmes rurales.
Pour sa part, l’ambassadeur de la république Populaire de Chine au Niger, SEM. Shi Hu, a expliqué que les travaux de réalisation des installations dont la finition est prévue en 2017 ont été accélérés pour finir en 2016 soit un gain de temps de près d’une année dans le délai initial. Pour SEM. Shi Hu, l’amitié sino-nigérienne est profonde au point où le gouvernement chinois, conscient des difficultés d’accès à l’eau potable au Niger, a financé de nombreux projets dont beaucoup dans le secteur hydraulique. Il a notamment évoqué le château d’eau de Zinder en 2005, la réalisation de 70 forages à motricité humaine à Tillabéry et Dosso. L’ambassadeur Shi Hu a annoncé le lancement et l’exécution en cours de dix autres projets cadrant parfaitement avec le programme de renaissance du Niger avant de souligner que la coopération chinoise touche beaucoup de secteurs en respectant les principes du gagnant-gagnant dans le but de valoriser les potentialités de cette coopération. La chine entend mener à bien tous ces projets pour la promotion du développement économique et inscrire un nouveau chapitre dans les annales de sa coopération avec le Niger.
Au cours de la cérémonie, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement a décerné un témoignage officiel de satisfaction aux 67 membres du comité de gestion de la pénurie d’eau de Zinder avec à leur tête le gouverneur de la région, M. Kalla Moutari. On peut citer entre autres membres le président du conseil régional, M. Moutari Ousmane, le président du conseil de Ville de Zinder, Dr Bachir Sabo. Appréciant le travail accompli, le ministre Wassalké Boukary dira que les membres du comité ont accompli un travail qui a donné un résultat satisfaisant, depuis sa création, à l’initiative du gouverneur Kalla Moutari.
discour-ministreAprès cette belle cérémonie de Zinder le Président, ses hôtes, les membres du gouvernement ainsi que les élus locaux et les chefs coutumiers se sont rendus sur le site de la station de pompage à Ganaram pour le moment tant attendu de l’inauguration officielle des installations porteuses de bonheur, avec la coupure de ruban suivie du dévoilement de la place inaugurale. SEM. Issoufou Mahamadou s’est dit satisfait du travail réalisé par les techniciens chinois et nigériens à l’issue de la visite guidée qui lui a permis d’avoir d’amples explications sur la qualité des installations.

lesahel.org