Après Dosso, il est revenu à celle de Maradi de bénéficier des immenses bienfaits de la Fête tournante du 18 Décembre, à travers le Programme  »Maradi Kollyia ». A Maradi, les réalisations de ce programme conduit par Kalla Hankouraou, s’affichent à travers ces beaux monuments érigés au niveau des principaux carrefours, à la Maison de la Culture brillant de mille feux, ainsi qu’au stade régional élargi et doté d’une pelouse synthétique. Le programme Maradi Kollyia a aussi fait des merveilles à l’aéroport de Maradi qui a été modernisé et doté de plusieurs commodités. Les travaux ont en effet permis la construction d’un salon présidentiel, d’une salle d’embarquement et d’autres bureaux. De même, la piste a été élargie et allongée pour permettre sa desserte par des gros appareils. Bref, ces travaux ont permis de faire de cet aéroport l’un des plus beaux et des plus modernes de notre pays.

D’autre part, les travaux de construction de la cité du 18 décembre se poursuivent pour doter la capitale du Gobir et du Katsina d’un potentiel d’infrastructures de logement en quantité et en qualité. D’autres grands travaux ont été effectués au niveau de l’hippodrome et de la tribune officielle d’un grand standing.

Mais les réalisations les plus énormes se situent au niveau des routes et des voiries. En effet, dans une atmosphère de travail de fourmis, les rues et ruelles de la cité ont été élargies et s’étendent sur plusieurs kilomètres de part et d’autre de la ville.
C’est dire que grâce à ce programme, Maradi dispose déjà d’infrastructures sur tous les plans, économique, social, éducatif et hébergement. Il va sans dire que l’une des infrastructures les plus grandioses, pour la capitale économique du Niger, c’est ce marché flambant neuf qui a été inauguré l’année dernière par le Président de la République.

A. Soumana(onep)
lesahel.org