Des kilomètres de routes ceinturant la ville dans toute son immensité, et beaucoup d’autres reliant différents quartiers longtemps restés enclavés ; deux échangeurs grandeur nature, et de surcroit une voie ferrée. Ajoutez-y les grands immeubles en gestation ainsi que plusieurs carrefours et ronds-points dotés de monuments splendides. Décidément, le Programme Niamey-Nyala a façonné notre capitale pour en faire une cité radieuse.

Après la réalisation des deux routes Niamey Nyala, dénommée  »Est-Ouest » et  »Ader-Azawak », de l’échangeur du Rond-point Mali Béro, des voies de raccordement au Pont de l’Amitié Chine-Niger, de la route allant de Sapeurs Pompiers Lazaret au Rond-point Baré, la finalisation des travaux d’aménagement et de bitumage de la section urbaine de la route Niamey-Namaro-Farié,  »Niamey-Nyala »a véritablement permis de métamorphoser la ville de Niamey en la dotant d’infrastructures modernes et fiables. Ici, on sort du carcan des discours et des mots, pour aller sur le terrain des actes concrets et palpables dont les usagers savourent déjà, et quotidiennement, l’immense bonheur. Toutes choses qui démontrent que le Programme Niamey Nyala n’a rien d’un vain mot.

Observez aujourd’hui la plupart des Ronds-points de Niamey, qui sont devenus l’objet d’un véritable régal pour les yeux des passants, avec ces monuments se dressant majestueusement au milieu des carrefours et brillant de mille feux. Le gigantesque monument de la Place de la Concertation, ainsi que ceux qui se dressent au niveau des ronds-points Maourey, Terrain Musulman, tous remis entièrement à neuf, n’ont pas fini d’émerveiller les Niaméens. Viendront également s’ajouter à l’éclat de la ville, d’autres chefs-d’œuvre au niveau de ronds-points comme celui de la Justice, celui du quartier Liberté et celui de Yantala.
Quoi de plus normal, quand on connait toute l’importance que le Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, accorde à ce programme novateur qui ambitionne de faire de Niamey, cette ville coquette dont rêvent tous les Nigériens. On se rappelle en effet que quelques jours seulement après son investiture à la magistrature suprême, le Président de la République a joint l’acte à la parole en procédant, dès avril 2011, au lancement du programme  »Niamey Nyala ». Aussi, un Commissariat au programme Niamey Nyala a été institué pour servir de véritable cheville ouvrière pour la mise en œuvre de ce programme novateur. Ce Commissariat a été mis en place avec pour mission d’œuvrer à une meilleure coordination des activités, ainsi que la recherche des financements de ce programme si cher au Président de la République.
Voici un programme qui trouve toute sa pertinence dans un contexte marqué par une urbanisation croissante de notre capitale. C’est convaincu de la nécessité d’apporter des réponses adéquates aux défis de l’urbanisation de nos villes que le Président Issoufou Mahamadou a décidé de lancer le programme Niamey Nyala, avec l’ambition affichée de l’étendre aux autres villes de l’intérieur. Et, comme l’a souhaité et voulu le Président de la République, le programme Niamey Nyala est tout un ensemble de projets structurants de grande envergure pour la capitale Niamey, qui prévoit de réaliser, à court, moyen et long termes, treize (13) grandes opérations majeures dans la ville et ses alentours.
C’est ainsi qu’il a été mis en place un réseau routier beaucoup plus fourni pour décongestionner le trafic dans le centre-ville. En effet, ces dernières années, la circulation constitue un véritable casse-tête pour les Niaméens. Déjà, sur les quatre échangeurs annoncés pour permettre de décongestionner le trafic dans le centre-ville, mais aussi pour desservir les nouveaux quartiers, deux échangeurs, celui du carrefour Mali Béro-route Zarmaganda et celui de la Place des Martyrs, sont déjà opérationnels à la grande satisfaction des usagers. Et bientôt, seront lancés les travaux de l’échangeur Rond-point Diori Hamani. On peut aussi constater que grâce au programme Niamey Nyala, le fameux kori de GountouYéna, situé au centre de la capitale, est actuellement en pleins travaux d’aménagement.
De même, l’assainissement figure en tête de cet ambitieux programme. Il vise à améliorer le cadre de vie des habitants par la réhabilitation du réseau existant de drainage des eaux pluviales de la ville de Niamey, la réalisation d’un réseau d’égouts et d’un réseau de collecteurs dans le périmètre de la rénovation du centre-ville, le rehaussement du taux de réalisation des réseaux d’assainissement, et l’organisation de la gestion des déchets solides et liquides. Il s’agit, par un projet de rénovation, de transformer le centre-ville de Niamey pour en faire un pôle moderne. Pour ce qui est de la zone administrative, l’objectif est de construire une zone administrative moderne aux capacités d’accueil accrues ; de rapprocher les services et de valoriser la zone de façon efficiente par la promotion des constructions, l’amélioration de son accessibilité.
A propos de l’aménagement du plateau de Sagia, situé dans le 5ème arrondissement, il se traduira par la création d’un nouveau pôle urbain avec de multiples services et infrastructures pour rendre la ville territorialement compétitive. Cela permettra de rééquilibrer le développement urbain sur les deux rives du fleuve. Il est également prévu la réhabilitation des villages urbains de Gamkallé et de Saga en vue d’y élever le niveau d’équipements et d’infrastructures pour mieux les intégrer au tissu urbain de Niamey. Les études de faisabilité sont déjà lancées sur ce projet qui figure parmi les projets de 12 autres pays auxquels s’intéressent ONU-Habitat et la Banque Mondiale.
Le programme  »Niamey Nyala »inscrit aussi, dans ses actions, des travaux d’aménagement de ces deux corniches, avec l’objectif de valoriser la zone par la réalisation d’un plan d’aménagement qui permettra une occupation rationnelle et qualitative de l’espace prenant en compte des besoins de diverses natures (loisirs, tourisme, aménagements paysagers, etc.), tout en apportant des solutions idoines aux problèmes environnementaux. Niamey Nyala inclut aussi un important programme de construction de logements sociaux. Il est prévu la construction de cinq mille (5000) logements, chaque année à travers le pays, dont 3750 à Niamey.
Avec ces infrastructures modernes qui sont en train d’être mises en place, les Nigériens trouvent aujourd’hui matière à exalter leur orgueil en constatant qu’enfin les choses ont beaucoup bougé pour donner à la ville de Niamey une touche plus moderne et captivante, digne d’une capitale.
Assane Soumana(onep)