La ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales, et de l’Education Civique, Mme Ali Mariama Elhadji Ibrahim, a présidé hier après midi, à Niamey, une cérémonie de réception de dix (10) minibus. Ce matériel roulant, d’une valeur de plus de 785 millions de francs CFA a été acquis sur fonds propres de l’Etat. Il est destiné aux écoles normales d’Instituteurs (ENI) et à l’Institut de Formation en Alphabétisation et en Education non Formelle (IFAENF). La cérémonie s’est déroulée en présence des cadres centraux du ministère ainsi que des élèves et étudiants de l’IFAENF, bénéficiaires de ladite dotation.

La ministre de l’Enseignement Primaire, de l’Alphabétisation, de la Promotion des Langues Nationales et de l’Education Civique, Mme Ali Mariama Elhadji Ibrahim, a exprimé le sentiment de fierté légitime qui l’anime à l’occasion de cette cérémonie. «La réception de ces dix minibus acquis sur fonds propres de l’Etat, consiste à l’atteinte d’un des objectifs principaux du programme de la renaissance du Président de la République. Il s’agit aussi à travers cette acquisition, de concrétiser une autre des priorités du gouvernement, en matière d’éducation, celle de former et de recruter des enseignants de qualité. L’acquisition de ces bus, servira et facilitera d’une part, les déplacements des  »élèves maitres » des écoles normales et des élèves de l’IFAENF, vers des lieux de stages. D’autre part, il est question pour notre département ministériel de contribuer à renforcer la capacité opérationnelle des acteurs sur le terrain, d’autant plus que les stages permettent de perfectionner les élèves maîtres et les étudiants dans la pratique » a précisé la ministre en charge de l’Enseignement Primaire.

Mme Ali Mariama Elhadji Ibrahim, a par ailleurs formulé le vœu que les écoles normales et l’IFAENF, puissent utiliser ces acquisitions à bon escient, tout en espérant que cela apportera un plus dans leur formation. Elle a en outre expliqué que ces bus sont destinés aux quatre nouvelles écoles normales d’Instituteurs, en plus de l’IFAENF. A cela s’ajoutent les cinq (5) autres écoles normales d’Instituteurs qui n’ont pas bénéficié de l’appui d’un précédent lot de bus, offert par la coopération Suisse.
«Il faut aujourd’hui gagner la bataille de la qualité. Elle repose sur nos épaules. Pour la gagner nous allons conjuguer la théorie, et la pratique. La pratique se fait sur le terrain. Pour aller sur le terrain, il faut des moyens de transport, qui puissent nous permettre d’aller de la ville de Téra à la ville de Bilma. Les preuves de l’engagement de l’Etat sont ici données à travers cette cérémonie. Pour notre part, nous tiendrons aussi nos engagements. Les étudiants ont aussi hâte de montrer ceux qu’ils valent» a soutenu le directeur général de IFAENF, M. Galy Kadir Abdelkader, qui prenait la parole au nom de l’ensemble des directeurs d’écoles bénéficiaires des bus.

lesahel.org