« Que Dieu bénisse Issoufou » ! Voilà un vœu pieux qui vous va droit au cœur. Il ne vient pas de nous, il vient de l’ancien Président de la République Tandja Mamadou. Il a été proféré au cours d’une discution entre celui qu’on appelle affectueusement Baba Tandja et des militants du MNSD-Nassara, partis lui rendre visite pour s’enquérir de son état de santé.

A beaucoup de nos politiciens donc, qui souhaiteraient ardemment voir le patriarche Tandja être en porte-àfaux avec le Président Issoufou, une claque vient d’être donnée. Ils doivent déchanter, car nos deux hommes n’ont jamais été aussi proches l’un de l’autre autant qu’en ce moment. Tandja loue les mérites de Issoufou. De ce fait, il prie Dieu pour qu’il l’assiste dans son œuvre de construction. De même, il lui sait gré d’avoir mis à sa disposition l’avion présidentiel (l’ayant conduit au Maroc pour ses soins) aussitôt qu’il avait appris qu’il était ma
lade.

Que cette action est touchante ! C’était du jamais vu qu’un Chef d’Etat sacrifi e son agenda de déplacements pour satisfaire les exigences sanitaires d’un prédécesseur ! A entendre ces paroles, proférées par un ancien président de la République, l’assistance s’est mise d’accord sur le fait que le Président Issoufou, dans une récente interview accordée au journal Jeune Afrique, soutînt que ses rapports avec Tandja sont on ne peut plus parfaits. C’est là une frappe qui rabaisse à n’en point douter le caquets des médisants. N’est-ce pas ?

Marcus Issaka (Jeunesse Info N°123 )