Nous vous annoncions ce fait divers hier selon lequel un enseignant aurait violé 13 de ses élèves. Et bien selon nos investigations, il n’y a aucun doute sur la véracité de ce fait. L’auteur de cette forfaiture est affecté dans une autre école comme instituteur adjoint.

Poussant l’investigation, nous avons découvert que ce fait et bel et bien avéré. Il s’est exactement déroulé à Rouga Saé Tsaouna dans Saé Saboua relevant de l’inspection de Tibiri. Et pire, il y a eu 15 victimes au lieu de 13 annoncées par Halima dont deux effectivement enceintées.

Il est également avéré que cet indélicat d’enseignant va continuer à sévir puisqu’il est affecté comme instituteur adjoint à l’école de Dankano à l’inspection de Tibiri Gobir.
Une de nos sources confirme effectivement le pressentiment de Halima à savoir que le malfrat jouit de la protection d’une autorité. Il serait le protégé d’une autorité communale de Tibiri.

Interrogée par nos soins, un responsable scolaire a exprimé toute son inquiétude de voir tous les efforts faits ces dernières années en matière de scolarisation de la jeune fille remis en cause par des actes impunis comme ceux de cet enseignant en conflit avec la loi.

Gageons que les autorités compétentes vont enfin agir pour reprendre cet individu qui a mauvaise presse dans cette localité. Un danger pour la société. Il serait un grand malade, un obsédé sexuel qui devrait être ailleurs. Pas à l’école.

EMS