Poursuivant son périple dans la Région de Tahoua, le Président de la République, SE Issoufou Mahamadou, était, hier mercredi, l’hôte des populations du Département de Tchintabaraden. Au centre de cette visite, la rencontre avec les populations sur les questions de développement et les échanges avec les populations et les autorités locales, administratives et coutumières. Partout où il est passé, le Chef de l’Etat a eu à communiquer avec les populations et a pris le pouls du Niger profond.

La ville de Tchintabaraden, «la vallée des belles filles» en langue Tamasheq située à 160 km de la ville de Tahoua, s’est parée de ses meilleurs atours pour célébrer l’arrivée du Président de la République. Tout le long du parcours présidentiel vers Tchinta, les populations se sont déployées, notamment dans des grandes étapes comme Tabalak, Kaou, Inkotayan, Tanifoutan, Edouk réservant un accueil chaleureux et enthousiaste à la délégation présidentielle.

Au rythme du Tendé et des sonorités targuies, peulhs et arabes, dans un décor de chameliers et de foules bigarrées, Tchinta a offert au Président de la République un merveilleux spectacle digne de la culture des populations de l’ Azawak. Très touché par cette grande marque d’estime, le Président de la République a presque manqué les mots pour exprimer la satisfaction ressentie. Il a vivement remercié les populations de l’Azawak dont il a dit qu’il n’a jamais douté de l’hospitalité légendaire.

prn-2Le meeting à Tchintabaraden a drainé des milliers de personnes qui ont attendu des heures durant sous un soleil accablant. En arrivant dans la localité de Tchinta après plus de trois heures de trajet, un constat s’est imposé au Président Issoufou Mahamadou, à savoir que Tchintabaraden a besoin cruellement d’une route moderne. Les entités administratives de Tchinta et dans son prolongement celles de Tilia, Bazagor, Azanad et Tassara continuent d’endurer du poids de l’enclavement malgré leur importance démographique et le poids économique que en termes d’activités créatrices de richesse dans l’économie de la Région de Tahoua.

Bref, la bonne nouvelle annoncée par le Président de la République aux populations de Tchintabaraden est qu’une Convention a déjà été signée dont le but est l »aménagement et le bitumage de cette importante route poumon de l’Azawak. Certes dans l’immédiat cela concernera le tronçon qui va de la descente de la nationale à la ville de Tchinta soit 87 km. Mieux le grand projet concernera sa prolongation sur Bazagor, Tassara et la frontière avec l’Algérie. A cette annonce la joie était immense. Mais pour le Chef de l’Etat ce n’est pas la seule préoccupation. Il a dit avoir enregistré toutes les préoccupations des populations locales énoncées terre à terre, notamment par le Maire et le Préfet du département de Tchintabaraden.
En prenant la parole à son tour, le Président de la République a entretenu les populations de l’Azawak sur les résultats concrets enregistrés sur le terrain avec la mise en œuvre du Programme de renaissance durant le quinquennat.
popDes résultats très significatifs et très encourageants mais dont il a dit que ni les nigériens ni le Gouvernement ne doivent se coucher sur les lauriers mais continuer sur
cette dynamique de développement pour notre pays. Il a également exhorté les populations de l’Azawak comme l’ensemble à ne pas baisser la garde dans le soutien inconditionnel et ferme aux autorités dans leur combat contre l’insécurité, le terrorisme et toute forme de fléaux ou menaces sur la paix, la stabilité et le développement économique et social de notre pays.
Dans leur élan d’honorer le Chef de l’Etat de son déplacement dans l’Azawak les différents Chefs coutumiers de la zone ont offert plusieurs chevaux, chamelles et chamelons au Président de la République.

lesahel.org