Poursuivant sa visite de travail dans la région de Zinder, le Président Issoufou Mahamadou était, hier l’hôte des populations de Kantché et de Matamèye. De Zinder à Matamèye, en passant par Takiéta et Kantché, le Président a parcouru le trajet en effectuant des escales au niveau de chaque village, où étaient sorties massivement les populations pour lui souhaiter la bienvenue et lui adresser de vive voix leurs remerciements pour ce qu’il est en train de faire depuis cinq ans en vue d’améliorer le quotidien des Nigériens. A chaque étape de ce périple, SE. Issoufou Mahamadou n’a pas hésité à fouler le sol pour dire aux populations combien il est attaché à elles, mais aussi pour échanger avec les responsables coutumiers et religieux, leur demandant de continuer à aider le Gouvernement par leurs prières et leurs collaborations pour que règnent la paix et la stabilité, et pour un bon déroulement des élections générales de 2016.

A Kantché où le Président a tenu un meeting populaire, les populations se massivement mobilisées pour accueillir le Chef de l’Etat. Malgré le froid, le vent et la poussière, il y régnait une véritable ambiance de fête que d’aucuns disent n’avoir jamais vue dans la ville de Kantché. Le cortège présidentiel mettra de longues minutes pour rallier le palais du chef de canton à la place publique, à pieds. On y entendait les cris de joie, les youyous des femmes, lorsque le Président arpentait cette avenue pour un bain de foule populaire qui n’a rien à envier à celui des grandes agglomérations.

Lors du meeting, le maire de la commune de Kantché a pris la parole pour le traditionnel mot de bienvenue. M. Daouda Tambari a exprimé toute la joie de ses administrés, soulignant que beaucoup de changements se sont opérés dans cette zone ces dernières années, et cela grâce aux réalisations dont a bénéficié la commune de Kantché. Pour sa part, le canton de Kantché, qui est une chefferie ancienne et riche d’un patrimoine culturel, il a montré l’authenticité et la force de la chefferie à travers un majestueux et splendide défilé de la cour du chef du canton. Les membres de cour, dont M. Alma Oumarou et Rabiou Galadima, les griots avec leurs tambours légendaires, l’algaïta, le kakaki, la cavalerie avec ses chevaux bien harnachés, les guerriers, la garde du chef (dogaraye), tout est mis en œuvre pour dire bienvenue et merci au Président de la République. Pour couronner le tout, le chef de canton, Issaka Tintouma AbdoulKadr, a offert un joli poulain de robe grise bien harnaché au Chef de l’Etat.

Prenant la parole, le Président Issoufou Mahamadou a salué les populations, ainsi que leur frère Alma Oumarou, un ami de 50 ans, qui a démontré qu’il est un digne fils de Kantché sur qui on peut compter dans l’amitié, car fidèle à son engament. C’est sous des applaudissements nourris que le Chef de l’Etat a informé la population de cette commune, qu’il a inauguré, la veille, les installations d’eau supplémentaires de Zinder. Il a ensuite indiqué qu’il n’entend nullement s’arrêter là dans ses efforts pour rendre meilleure la vie de ses concitoyens, sans exclusive.

La commune de Kantché a bénéficié d’investissements et de réalisations diverses dans tous les domaines tels l’hydraulique, l’agriculture, la sécurité alimentaire et les routes où beaucoup a été fait. Tout en reconnaissant que beaucoup reste à faire dans notre pays, le Chef de l’Etat a promis des nouvelles réalisations pour les années à venir, avec un accent sur l’électrification, les routes pour booster les activités économiques de cette zone riche d’un potentiel considérable.

A Matamèye, deuxième étape de la visite de la délégation présidentielle, tout comme à la précédente étape, le Président de la République a eu droit à un accueil des grands jours de la part d’une population déterminée à dire un seul mot au Président: Merci!!!
La traversée de la ville en compagnie des membres de la délégation du Chef de l’Etat, hôte du préfet Mamane Hamidou dit Kaparan, a été un délice au regard du monde qui est drainé le long des rues et celui massé à la place publique où sont dressés de nombreux hangars. Après le tour d’honneur pour saluer les élus, les leaders et les populations, le Président Issoufou, qui avait à ses côtés le gouverneur Kalla Moutari, a présidé le meeting populaire au cours duquel le maire de la commune et le préfet ont prononcé d’importantes allocutions avant l’adresse du Chef de l’Etat.

pop
Le maire de ladite commune, M. Amadou Issoufou, a souhaité la bienvenue au Chef de l’Etat dans sa commune et l’a salué au nom de la population pour ce geste réconfortant. Il a surtout transmis la gratitude de cette population qui a bénéficié de nombreuses réalisations durant le quinquennat du Président de la République et cela dans tous les domaines. Il a affirmé que Matamèye soutient les actions de développement du Programme de Renaissance, et souhaité pleins d’autres succès au Président de la République.
Quant au Préfet Mamane Hamidou dit Kaparan il a énuméré une longue liste des réalisations du Programme de Renaissance. Aussi, a souligné M. Mamane Hamidou, grâce à ces réalisations, tous les indicateurs sociaux du département sont au vert ou en voie de l’être, alors que Kantché détenait, il y a peu, le triste record du pays en matière de développement, en dépit de ses grandes et inestimables potentialités.
A l’issue des interventions des deux responsables, le Président de la République, qui a reçu en cadeau un beau cheval des mains du chef de canton de Kawari, a exprimé toute sa joie pour cet accueil exceptionnel avant d’adresser ses salutations aux populations et à leurs leaders coutumiers et religieux. Il dira en rappel qu’après 25 ans de démocratie au Niger, tout le monde a été vu à l’œuvre. En 2011, il a fait des promesses qui ont convaincu le peuple, un peuple qui a fait le bon choix sur la base du Programme de Renaissance décliné en 8 axes. Cinq plus tard, ces promesses sont tenues et d’autres sont en train de l’être de manière satisfaisante, a-t-il souligné.
Le Niger est de nos jours plus démocratique, plus sûr en dépit des foyers de tension qui l’entourent, a indiqué le Chef de l’Etat, précisant que le Gouvernement a donné aux FDS les moyens de leur mission et que les responsables coutumiers et religieux ont eu eux aussi à apporter leurs contributions pour arriver aux résultats.
Matamèye, c’est aussi le douloureux et tragique phénomène d’exode des populations. Le Chef de l’Etat a exprimé de vive voix son souhait de voir ce phénomène cesser. Et c’est pourquoi, a-t-il-dit, le Gouvernement a davantage consenti d’importants efforts depuis la tragédie survenue dans le désert. Il a appelé les populations à adhérer à l’effort de modernisation de l’agriculture que l’Etat fournit afin que la production soit améliorée dans ce département où la terre est soumise à une forte pression.
Réagissant aux propos du Préfet, le Chef de l’Etat a affirmé avoir entendu toutes les doléances tout en promettant de faire diligence pour qu’elles soient effectivement prises en compte. Les autres promesses, ce sont celles de la poursuite des actions en faveur de l’électrification rurale, d’emploi des jeunes, d’hydraulique urbaine et rurale, d’éducation. Il a appelé de vive voix les populations de Matamèye à prier pour que les élections prochaines soient l’occasion de poursuivre les actions en faveur de toutes les couches sociales du Niger, et pour que le Niger soit un pays qui compte davantage dans le concert des Nations.

lesahel.org