Qui a déjà dit qu’au Niger, nous n’avons que notre démocratie à vendre aux yeux du monde extérieur qui nous observe? C’est bien le cas! Car, aujourd’hui, la maturité politique du peuple nigérien ne souffre d’aucune ambiguïté. En effet, dimanche et lundi derniers, les électeurs ont afflué vers les bureaux de vote, dans tous les coins et recoins de notre pays, pour aller départager les 15 candidats en lice pour le premier tour de la présidentielle, mais également pour choisir les élus qui seront dignes de les représenter au sein de la Représentation nationale, à l’hémicycle. Dans un sursaut patriotique, les 7,5 millions d’électeurs se sont mobilisés pour accomplir leur devoir civique. C’est un scrutin exemplaire que les Nigériens ont offert à la face du monde. Dans les longues files de votants qui se sont formées devant les 25.793 bureaux, il planait une plaisante atmosphère ambiante de discipline et de sérénité. Laissant derrière eux le vent quelque peu délétère de la campagne électorale, les Nigériens de tous bords ont exercé leur droit de vote dans le calme profond, sans la moindre anicroche.

Un comportement qui a d’ailleurs été souligné et salué par toutes les équipes mobilisées sur le terrain pour l’observation du déroulement des opérations du vote, aussi bien des institutions internationales que de la société civile nigérienne. Par ce comportement, le peuple nigérien a convaincu les observateurs venus de presque tous les coins du monde que le Niger reste et demeure un bon exemple en matière de démocratie. Car, l’enjeu est tellement de taille qu’on pouvait craindre que l’enjeu ne tue le jeu: celui de la démocratie! Surtout que c’est le cas généralement en Afrique où les scrutins électoraux riment souvent avec violences, avec leurs lots de souffrances pour les paisibles populations. Parce qu’imbibé des valeurs démocratiques et républicaines profondes, le peuple nigérien a su éviter de tomber dans ce piège infernal. C’est pourquoi nous disons que c’est un véritable pari que notre pays vient de gagner avec le bon niveau de déroulement des opérations de vote. Cela, en dépit de certains dysfonctionnements observés çà et là, et qui pourraient amener certains acteurs à perdre leur sang-froid et à poser éventuellement des actes désespérés. Non, tout le monde a su garder son calme et le processus suit son cours normal dans la tranquillité des cœurs et des esprits, au grand bonheur des Nigériens et de ceux qui nous observent.
C’est pourquoi, à cette phase cruciale du décompte des voix, où le pays s’apprête à découvrir le verdict qui jaillira des urnes, il nous parait judicieux d’appeler, d’appeler tous les acteurs politiques, du responsable au simple militant de base, à rester sereins et à faire preuve de tolérance et de fair-play politique. Car, la paix, c’est cette valeur précieuse qui, une fois qu’on la perd, l’on finit par tout perdre. Comportons-nous en citoyens modèles, quelle que soit la situation, pour honorer le Niger, notre bien commun à tous. Oui à la primauté de la raison sur la passion, oui à l’amour de la paix, car  »la paix nourrit, le trouble consume ». Et que …Vive et prospère le Niger !

Assane Soumana(onep)
www.lesahel.org