Réunis ce jour mercredi 24 février 2016, les Partis membres de la mouvance présidentielle, après analyse de la situation politique du Niger et au lendemain de la tenue des élections générales du 21 et 22 février 2016, font la déclaration suivante :
Contre toute attente, l’opposition nigérienne vient une fois encore se ridiculiser en rendant publique une déclaration des plus mensongères ce 23 février 2016.
L’opposition nigérienne, dans sa descente aux enfers et, ayant perdu tous ses repères, vient de servir aux Nigériens et à l’opinion internationale le caractère irresponsable des personnes qui la dirigent.
Le Niger est un Pays qui a une bonne tradition d’organisation des élections et est souvent cité en exemple dans la sous-région. Les élections sont organisées dans notre Pays par une institution indépendante dont les principaux responsables sont nommés après consensus de l’ensemble de la classe politique. Tous les partis légalement reconnus et la Société civile y sont représentés.
Le déroulement des opérations de vote, la compilation des résultats et la diffusion des résultats se font en présence des représentants des Partis Politiques dont ceux de l’opposition aussi bien à la CENI que dans tous les bureaux de vote.
Tous les délégués des Partis Politiques qui participent, signent les procès-verbaux des dépouillements. Donc disposent des résultats de vote sortis des urnes.
Le mécanisme électoral de notre Pays est verrouillé et ne permet aucune manipulation des résultats par la CENI encore moins par les Partis Politiques, pour la simple raison que les délégués des candidats signent les procès-verbaux et en obtiennent copies.
Le système électoral au Niger permet de contester les résultats et de faire recours auprès de la Cour Constitutionnelle.
Nonobstant tout ce mécanisme et avant même la proclamation des résultats, cette opposition d’un genre nouveau, déclare ne pas reconnaître les résultats des élections dont le dépouillement a à peine commencé.
Dans notre précédente déclaration nous appelions nos adversaires politiques à l’observation d’un comportement digne et d’accepter avec courage et responsabilité les résultats des élections car responsables qu’ils sont de la déconfiture de leurs Partis respectifs.
Alors que les résultats des différents scrutins sont encore en traitement, l’opposition s’en prend à la CENI et à un parti membre de la Mouvance, dans une déclaration contenant des allégations purement imaginaires et fictives dans le seul but d’entacher la crédibilité des scrutins reconnus d tous.
Que l’opposition et ses dirigeants se détrompent. Ils ne peuvent plus tromper le peuple nigérien à travers des actes irréfléchis, irresponsables et dénués de tout sens.
Que ces dirigeants des Partis Politiques de l’opposition s’assument et tirent toutes les conséquences des actes qu’ils ont posés et de leur inertie cinq (5) années durant.
Que cette opposition arrête de ternir l’image de notre Pays qui est cité en exemple en matière d’organisation des élections.
Le recours aux institutions internationales à travers des déclarations et des correspondances à elles adressées, ne peuvent servir de justificatifs aux dirigeants de l’opposition pour leur incompétence et leur responsabilité vis-à-vis de leurs militants.
Toutes leurs manœuvres pour empêcher la tenue des élections ayant échoué, leur dernière trouvaille est d’inventer l’existence de plus de 2500 bureaux fictifs rien que dans la région de Zinder sans aucune preuve et de ne pas accepter les résultats des élections avant même de les connaître.
Nous réaffirmons haut et fort qu’il est manifestement impossible de créer des bureaux fictifs à l’étape actuelle du déroulement des opérations et après l’audit du fichier par l’OIF.
L’opposition se verse dans l’intoxication en propageant des fausses informations dont entre autres l’arrestation des militants d’un des partis membre de la mouvance.
L’échéance tant redoutée par l’opposition est arrivée. Les élections dans notre Pays se sont bien déroulées. La tenue a été saluée par tous les observateurs. Nous connaîtrons le verdict dans les prochaines heures. Nous demandons à ces opposants de rester sereins et d’avoir le courage de faire face à la réalité. Les Partis membres de la mouvance présidentielle, renouvellent leur confiance dans les institutions indépendantes chargées de la conduite et du contrôle des élections et leur demandent de ne pas se laisser divertir par des propos irresponsables.
Enfin, les Partis membres de la mouvance présidentielle saluent le comportement digne et responsable du peuple nigérien et sa forte mobilisation tout au long du déroulement des élections.
Les partis membres de la mouvance présidentielle appellent leurs militants à garder leur calme et attendre avec sérénité le verdict des urnes quelle qu’en soit l’issue.

VIVE LA DÉMOCRATIE,
VIVE LES PARTIS MEMBRES DE LA MOUVANCE,
VIVE LE NIGER.