A la lumière de certains agissements observés, ces derniers temps, à la faveur de la fièvre électorale qui bat son plein, il est déplorable, voire intolérable, de constater que certains compatriotes sont très peu soucieux de la préservation de la quiétude sociale, une des plus grandes richesses qui a toujours fait la grandeur et la fierté du peuple nigérien épris de paix. En plus des déclarations va-t-en-guerre déclamées ici et là par des militants zélés des partis politiques aveuglés qui vont jusqu’à vouloir manipuler l’opinion publique en cousant de tout fil, et à dessein, des scenarii catastrophes, en véhiculant des informations dénuées de tout fondement, mais très graves de conséquence. En effet, cette manipulation de la rumeur frise clairement l’appel à la violence. Tout se passe comme si certains compatriotes sont prêts à tout faire pour sacrifier la paix et la quiétude sociale très chères aux Nigériens, sur l’autel de leur appartenance, disons fanatisme, politique. Aussi, dans leur acharnement à prévoir le pire pour notre pays, vont-ils jusqu’à inventer les histoires les plus cruelles pour assouvir leurs ignobles intentions. Mal leur en a pris, car les Nigériens restent sereins, et nul n’a envie de les suivre dans leurs élucubrations mensongères.

A titre d’exemple, parmi les rumeurs les plus folles qui font fureur, depuis quelques jours, sur les réseaux sociaux, notamment sur WatshApp et Facebook, il y a cette image très choquante montrant un homme au visage couvert de sang, avec un couteau planté dans l’œil. Cet homme est présenté par les auteurs de cette manipulation de très mauvais goût, comme étant un militant d’un parti politique nigérien qui aurait été poignardé par un autre militant d’un parti d’en face.

Après vérification, nous avons pu découvrir que la photo en question a été en réalité piquée sur un site web dénommé CTMT (Cent Tambours Mille Trompettes). Cette même photo qui circule actuellement à Niamey, sur presque tous les portables, via Watsapp, a été publiée sur ce site, le 20 septembre 2015, pour illustrer un article titré «Spécial Burkina-faso : coup d’État militaire, terrorisme de rue et attaques ciblées à domicile ». Pour ceux qui veulent vérifier, l’image est toujours visible sur le lien http://www.ctmt.ca/temoignages.php?id=125.

http://tarotcanada.org/Abuse.html

lesahel.org