Le candidat à la présidentielle Laouan Magagi est très cartésien. On peut le dire car à l’entendre, il est très collé à la réalité du terrain. Et cela, nous semble-t-il , est inhérent à son profil d’homme de terrain et gestionnaire de projets.

Il dit tout de même ne pas être un homme politique laissant croire qu’il se mettra au-dessus de la mêlée des manœuvres politiciennes une fois au pouvoir. Le moins qu’on puisse dire, son  portrait et son discours révèlent un homme pragmatique qui sait précisément de quoi il parle.

En suivant son speech, il donne l’impression de faire un excellent ministre sur les affaires du monde rural. Il pense qu’il s’agira pour lui de produire pour exporter au lieu de simplement consommer caricaturant ainsi les 3N à savoir les « nigériens nourrissent les nigériens ».

Il pense également que le Niger étant un grand producteur de viande, s’ il était élu, il ferait en sorte le Niger profite conséquemment de cette ressource. Et s’agissant de sa politique sectorielle, le candidat Laouan Magagi entend spécialiser les régions pour produire les richesses.

A propos du pétrole, pour un souci de transparence, le postulant envisage de mettre les fonds générés par cette ressource dans une banque à l’étranger dans le souci d’une gestion rigoureuse !

TB