A la suite de la parution de l’article « Liaison Niamey-Dosso : le rapport qui accable Bolloré », le 2 février, Gado Mahamadou, directeur du cabinet du premier ministre nigérien, nous a adressé ce droit de réponse :

« L’inauguration de 143 km de voie continue est intervenue le 29 janvier 2016 et non en 2015. A cette époque, la voie n’était pas encore terminée. En décembre 2014, un véhicule technique rail/route de contrôle de voie et non une locomotive a connu effectivement une avarie mineure dans la ville de Niamey ; […] le train inaugural du 29 janvier 2016 n’a pas roulé au pas mais à une allure comprise entre 50 et 60 km/h sur l’ensemble des 143 km.

A son bord, outre le premier ministre et les membres du gouvernement, il y avait des autorités coutumières et administratives de la région de Dosso. Le président Issoufou Mahamadou est monté dans le train à la halte « aéroport » pour effectuer les derniers kilomètres.

Un rapport TSO pour le compte de Bolloré a été commandé en juin 2015 mais portait sur une méthodologie d’optimisation de la pose de la voie et non sur la qualité de l’infrastructure qui répond à toutes les normes en vigueur. En aucune façon le rapport n’a été commandé par la présidence de la République du Niger. »

Africaintelligence.fr