La période  électorale   et  l’entrée  en  campagne  des  divers  candidats  aux différentes  consultations  à la  Présidentielle et  à  la Députation ,  nous  donnent  l’occasion  de  nous  exprimer sur   ces  consultations  nationales.  Sur  le   parcours  des  candidats  et  sur  leurs  visions  politiques ,  disons  sur  leurs  programmes. Afin  d’évaluer  leurs chances  d’être  écoutés  par  les  citoyens  électeurs  à qui ils  ne  cessent   d’afficher  des  promesses  mirobolantes.   Dans  cette course  effrénée,  contre  la  montre,  donc  de  vitesse,  chacun  sinon,  chaque  candidat  y  va de  ses  forces. Parce  que  le  temps  presse  et  le  pays  est  vaste. Pour   convaincre  le  maximum  de  citoyens  dont  ils  tentent  de  rallier  la  cause , candidats,  leaders  politiques  et  formations  politiques  rivalisent  chaque  jour. Dans  cet  invariable,  incertain , instable   et  insaisissable  univers   politique,  nous  assisterons  également  à  des  recompositions  qui  ne  résisteront  pas  à  l’épreuve  des  réalités   des  dogmes  et  affinités ,  selon  les  intérêts  des  uns  et  des  autres .  Le   Niger  et  les  nigériens  sont  habitués  à  de  telles  prouesses ,  depuis  la  Conférence  Nationale  qui  aura  inscrit  en  lettre  d’or dans  nos  Institutions  la   DEMOCRATIE ,  cette  Dame  bienveillante. Ainsi ,  d’élections  en  élections,  le  Panorama  politique  s’élargit  avec  la  naissance  et  l’arrivée  des  nouvelles formations ,  diligentées  par  des  jeunes . Ce  qui  donne  l’occasion  à  la  Jeunesse   de  s’impliquer dans  la  gestion  des  affaires  Nationales.  En  vue  d’un  renouvellement progressif  de  la classe  politique.  Ce  qui  rétrécie  l’assiette  des  partis  qui  étaient  traditionnellement  tributaires  d’un  électorat  qui  leur  était  acquis  et  fidèle  . Ces  nouveaux  partis  empêchent  ainsi  aux  grands  de se  frotter  les  mains  en   raflant  les  mises  pour  gouverner  dans  des  Alliances  qui  ne durent  que  le  temps  d’une  précaire  entente. Et  on  rebelote,  suite  à  une  rupture ou  à un  coup  d’Etat  Institutionnel  ou  carrément  Militaire.  Nous  en  sommes  aussi  habitués.  Nous  espérons  que  ces  périodes  sont  loin ,  très  loin  derrière  nous.  Enterrées   pour  de  bon  et  pour  toujours.  En  dépit   des  désertions,  des  brutales  confrontations  entre  Présidents  Fondateurs  et  leurs seconds . Ce  qui  a  conduit   à  des  déchirures  entre  citoyens   et  militants.   Nous avons  donc  porté  cette  fois-ci  notre  choix  sur  le  candidat  Amadou  BOUBACAR  CISSE ,  ABC   Fondateur   et  Président   du  Parti    UDR TABBAT .

L’HOMME  ET SON  PARCOURS

Le    Président   Amadou  BOUBACAR  CISSE  dit  « Député »   a  vu  le jour  dans  une  famille  où  la  politique n’était  pas  un secret,   et pour  cause,  c’est  sur  la  colline  du   Zongo  qui  surplombe  cette  périphérie  à  la  lisière de  Niamey  des années 60  et  du  quartier  résidentiel  « Kabé Koira »  que  son  « Vieux »  l’Honorable  BOUBACAR  CISSE  fût  parmi  les premiers  parlementaires  nigériens. II  fera partie  du  noyau  d’intellectuels  et  nationalistes  africains  qui ont  défié  l’administration  coloniale.  IIs  créèrent  le  Rassemblement  Démocratique  Africain  RDA   le  26  Mai  1946   à  Bamako  au  Mali et dont  la cellule  Nigérienne   est  le  Parti  Progressiste  Nigérien  PPN .  Aux  côtés  des  Présidents  DIORI ,  BOUBOU  Hama,  Ousmane DIALLO  BASSAROU  Premier  Président  de  la Cour  Suprême  de  la Première  République,  Elhadj  Malam  TOULOU,    Aikaïdou  TOURE,  Moussa  GROS,   Souley  DIOULA,   DELANNE,   SABATIER ,  DIAMBALLA  Yansambou MAIGA  alors  Ministre  de l’Intérieur  ,  DIALLO  Boubacar ,  Ibrah KABO,   MOUDDOUR  Zakara,  Boukary  SABO,  Ibrahim   ISSA  dit  « Maï   NON  au  Général  de  GAULLE »  leaders  d’opinins  et  anciens  Ministres  ect…..  Le  Niger  en  miniature .

 A B C  après savoir obtenu son  bac  en  mathématiques,   effectuera  des  brillantes  études où  il  alternera  différentes  disciplines  au  sein  des  grandes  Universités françaises  et américaines  Ingénieur , il  rejoindra  son  pays. Il  fera  ses   premières  armes  au  Ministère  des  Travaux  Publics  en  tant  qu’ingénieur  aux  cotés  de  nos  premiers  Cadres,  Moussa   BAKO,  qui  accèdera  au  poste  de  Ministre  et  Jezzi ABOUBACAR .  Ceux  qui  ont  construit  notre  capitale  avec  leur intelligence  et   leur   savoir  faire en faisant de  cette institution une référence en Afrique.  Nous  leur  devons  la  plupart  des  grands ouvrages  de Niamey :  ponts  et  routes  ainsi  que  ces grandes  bâtisses  .  Ces   «   éléphants  blancs  » construits  sous  le  régime   du Président  Seyni  KOUNTCHE   et  qui  tombent  en  disgrâce   par  manque  d’entretien ,  hélas.   Absence de  l’Etat  ou  manque  de moyens ?

ABC fera  partie  du  cercle  des  quelques  rares  technocrates  africains  qui  occuperont  une  place  à  la  prestigieuse Banque  Mondiale.  Dans cette  maison  où il  est  bien connu,   il   sera  d’une  utilité  à  son  pays  en le  faisant  mieux connaitre   et  en lui permettant d’accéder  aux  subventions  de cette  Institution  mondiale. Il  s’envolera  ensuite  pour  l’Arabie  SAOUDITE ,  à  DJEDDA ,  toujours  au  service  de  son  pays  pour  défendre  nos  intérêts  à  la Direction   de l’illustre  Banque  Islamique  de  Développement  BID.  Ayant  la  confiance  de cette  équipe   surtout   de  son  Président  Dr  MAHOMED  Ali,  dont  le  grand  père  était  ressortissant de  Diagourou  dans  la  Région  de  Téra  au  Niger.  Comme  quoi  les  Nigériens ont  des  racines  et  des affiliations  partout  et  jouent  un rôle  non  négligeable.  Jusque dans  lesarcades  des  pouvoirs. Une  autre chance.  II   garde  toujours  des  contacts  avec  nous.  D’ailleurs pour mémoire, il  disait  dans  son discours  en  Arabe  lors de  la pose de  la première  pierre  du  Barrage  de  Kandadji   « je  vais  construire  pour  mes  parents »  entendez   par  là  les  Nigériens.  Nous pouvons  toujours  mettre  aussi  cette  contribution  à  l’actif  et  au  dynamisme  de  ABC   qui a  œuvré  pour  engranger  assez  de  ressources financières  au profit du Niger .   Ancien  Premier  Ministre , il  créera    sa  propre  formation  politique  l’UDR   TABBAT   après  avoir quitté  le  RDP  Jama’a  dont  il  était  membre  fondateur  et Vice -Président  Une  brillante  carrièrre  si  l’on  en  juge  son  parcours  athypique  .En  effet,  Ministre  d’Etat   chargé   des   finances  et  des  réformes économiques,  il  occupera  ensuite  le  poste  de  Ministre  d’Etat au  Plan de  l’amenagement  du  Territoire et  du  Dévéloppement  Economique  Communautaire  sous  la  7è  République .  Un  portefeuille  qu’il  abandonnera  pour  mésentente  avec  ses  alliés  au  pouvoir.  Ce   qui  le  conduira  à  briguer  à  la  Présidentielle  2016  en  vue  d’assumer  dignement son  role  de  chef  de  parti    dans  une  compétition  Nationale. Rien  de plus  normal.

 UN  COURAGE  POLITIQUE 

 Malgré  une  trajectoire  politique  difficile , l’homme  ne  plie  pas  parce  qu’il  sait ce  qu’il  veut.  Calme,  réservé,   sérein,   il  écoute  beaucoup   avec  respect  et   prend  des  courageuses  décisions  qui  lui  semblent  être  les  meilleures  pour  son  pays.  Conjformes  à  ses  convictions  celles  de  la  Majorité.    Cela  traduit  ses prises  de  positions   parfois  incomprises  lorsqu’il  n’est  pas  d’accord  et  n’hésite  pas  à  claquer  la  porte,  préférant  s’en  aller tout  simplement.  II  I’a  prouvé  à  plusieurs  reprises.  Cela  s’appelle  un  courage  politique.  II  se  bat  et   n’entend  pas  perdre  son  âme  pour  des futilités  .  II  fût   Ministre    d’Etat  et  du Plan  il  n’ y a pas  longtemps   où  il  aura  contribué  à  la construction  du  pays  grâce  à  ses  interventions  auprès  des  Bailleurs  de  Fonds  et  autres  partenaires.

CANDIDAT  A  LA  PRESIDENTIELLE  DE  2016                                    

En  politique, l’objectif  et  la  finalité  d’un  parti  politique  c’est  d’accéder  au  pouvoir  en  participant  à  toutes  les échéances  électorales  nationales.  C est  le  baromètre  qui  permet de jauger  le  poids  et  la  place    de  toute  formation  politique sur  l’échiquier  politique national . Sinon,  même  les  militants qui  aspirent  à  gouverner  ne  vont  rien comprendre . Quitte  à   reporter  ses voix   sur  un  autre  candidat  pour  gagner  les élections et  ensuite,  gouverner ensemble.  Il  y  va  aussi  de  la  dignité  humaine  et  du  respect  du  militant qui  aspire  à  gouverner  par  le  biais  de  son  parti .

UN  PROGRAMME  COHERANT  ET  REALISTE

 Amadou  BOUBACAR   CISSE ,  en  déclinant  son  Programme  disons , son  projet de   Société  qu’il  propose   aux citoyens  nigériens  on  y  découvre  des  axes   prioritaires  qui  sont  le  retour  à  nos  valeurs  humaines  en  les  privilégiant   par  rapport au  pouvoir  d’argent, qui  mine  et  défigure  nos  mœurs.  Toujours,  dans  ce  programme  cohérant  et  réaliste , figure  également  en  bonne  place :  l’intégrité,  la solidarité,  les  compétences et  la  justice  qui  sont aussi  le  crédo  de  sa vision  politique  dans  un  pays comme le  notre,  où   cette  nombreuse et  belle jeunesse,  bardée  de  diplômes,  chôme.  Ce  qui  endeuille  des  familles  entières  qui  perdent  les  leurs  déboussolés , empruntant  chaque  jour  les  dangereux  bateaux  qui  les  déversent  dans des  Océans.  Nous  privant   ainsi  de  toutes  ces  forces  et  ces intelligences  qui  devraient  rester  au  pays  pour contribuer  à  sa  construction. Le  candidat  ABC   s’engage  aussi  à  restaurer l’image  de  son  pays  en  y  impliquant  toutes  les  couches  sociales  du  pays  des  personnes  en  difficultés ou  en  handicape,  cette frange  citoyenne  qui  se  bat  mais  qui  est  sans  raison,   exclue  et  marginalisée . Alors   qu’elle  doit  occuper  toute sa place  à  tous  les  niveaux au  sein  des  structures  étatiques  ou  nationales.

 L’autre  Communauté  très  importante , cette  Diaspora  à  laquelle  il a    appartenu  et  dont  les  difficultés   ne  lui  sont  pas  étrangères ,  compte également  sur  lui  pour  parachever  la  mise en place  des  structures  qui  devraient  aboutir  à  la création  d’une  Institution   Nationale. Une  Communauté  qui  attend  depuis  et  encore.  Parce qu’elle  doit  avoir  un  droit  de  regard  au  niveau  de  la représentation  parlementaire  et  au  sein  du  gouvernement.  Un  droit  que  la  Constitution  a  reconnu   et  que  la  Conférence  Nationale   Souveraine  lui  avait  dévolu.  Un Programme , véritable  projet  de  Société  qui  embrasse  bien  des  urgences  surtout,  la  Sécurité  du  pays,  des  personnes  et  des  biens, et  qui   rend  justice  à  nos  Forces  de   Défense  et  de  Sécurité  qui  se  battent  sur  tous  les  fronts . Créer   toutes  les  conditions  pour  les  mettre  à  l’abri  des  besoins  dont  elles  en  souffrent   tout  de  même,  en  dépit  de  ce  qu’elles  ont  .  La  Santé,  l’Education ;  le  monde  rural  ,  l’Agriculture  et  l’Elevage ,  les  deux  mamelles  de  notre   économie  sont  au  cœur  des  premières  préoccupations  du  Candidat   Amadou  BOUBACAR  CISSE . Une  fois  élu,  il  s’attaquera  immédiatement   au  rétablissement  de  la confiance entre  les nigériens,  avec  les  partenaires  et  les  Bailleurs  de  Fonds  en  vue  de  restaurer  l’image  de  marque  du  Niger. Un  dossier  dont  il  s’est  toujours   préoccupé  et occupé  au  cours  de  ses fonctions  de  Ministre  d’Etat  et  du  Plan  qu’il  a  assumées  deux  fois  de suite ainsi qu’à tous ces précédents post

ALLIE DES ECOLOGISTES VERTS : UN SOUCI POUR L’ENVIRONNEMENT

Si  la  réconciliation  des  Nigériens  avec  eux-mêmes  est  un  souci   permanent  pour ABC, l’élection  d’un  Président  de  la  République  exige   aussi  une  confiance  entre  l’élu  et ses électeurs ,  citoyens  de  la  Nation. L’élection  n’est  pas  une  loterie  ni  un choix  hasardeux   mais  plutôt  un  contrat   mutuel    qui   requiert   une  hauteur  de  vue  disons , l’expression d’un  droit  illustrant  une  prise de  conscience  d’une  volonté  et  d’un total  engagement . Voter,  c’est   également   retirer  ou  donner  sa  confiance  dans  l’exercice  de ce  droit . Le Programme  du  candidat   ABC  tout  en  promettant  de  revenir  à  l’orthodoxie fondamentale  pour  éviter  le  gaspillage , passera  par  le  choix  des  hommes  compétents ;  avertis,  expérimentés  d’une équipe  gouvernementale   qui  pendant  5  ans  aura  entre  ses  mains  la   destinée  du  pays. C’est    de   placer  aussi  des «  garde fous »  en vue  de contrôler  l’Etat  à  tous  les  niveaux   en  vue   de  placer  tous  les citoyens  au  même  niveau, à  la  même  enseigne   pour  jouir des  mêmes droits  et   devoirs.  Seul  gage d’un  Etat  de  Droit,  de  Liberté  ,  de Justice  ,  d’Equité   où  la  Solidarité  ont  droit  de  Cité. C’est  faire  en  sorte  que chaque citoyen   et citoyenne  prennent  leurs  3 repas  par  jour   en  accédant  au  travail ,  à  la  confession,  à  une  sensibilité  politique de  son  choix.  Où  chaque  travailleur  obtient  son  salaire à  la  fin du  en  vue  de faire face à  sa responsabilité  familiale  .Sinon,  nous  nous  retrouverons  devant  une situation  où  certains  fairont  3 jours  avant  de  prendre  leurs  repas.. Le  nigérien  n’accepte  pas l’injustice.  .D’ailleurs  nous  sommes  un  peuple   qui conjugue  tolérance et  pacifisme  ,  de   musulmans  même  si  les  autres  religions  cohabitent  entre  elles. Une  République  Unie  et  Solidaire,  où le  brassage, le  métissage   unissent  les  familles   à   travers  des  alliances . C’est  heureusement  une  chance  nationale  qui  nous  rapproche  grâce  au  cousinage  à  plaisanterie ,  cette  belle  richesse qui  nous  met à l’abri  des  déchirures  sociales .Ce  Programme  redonne  à  la  CHEFFERIE  Traditionnelle , gardienne  de nos valeurs  ancestrales  sa  noble  place  dans  une  démocratie participative  à tous les  échélons  .Dans  une Société  où  chaque  groupe  joue sa  partition  afin  de  converger vers  la  construction  natonale.

Enfin,  le  souci  du  candidat  CISSE ,  est  de  redonner  un visage  humain  à  notre  environnement  qui  est  pollué,  où  la  nature  a  été  mise à mal  par  l’homme  alors  que  les  pouvoirs publics  laissent  faire .Mettant  ainsi  en  danger  nos  vies  avec  des  dépotoirs  jusque  sur  les  places  publiques.  Nos  forêts  sont  dévastées,  des  arbres  déracinés,  abattus  jusque  dans  nos  villes  nous  exposant  à  la  merci des  maladies  et  des épidémies  qui  ravagent  nos  populations. Ce  qui   oblige  les  populations à  se rabattre  sur  des  foyers  à  charbon  pour  préparer  les  repas.  Pour  un  pays  aux  ¾  désertiques   très  vaste , c’est  un  crime contre  notre  pays  déjà  confronté  à des  innombrables  problèmes  qui  attendent  des  solutions  de  notre part . L’Environnement  est  sacré  et   pour  rappeler  son  importance ,  retenons  qu’il  existe  un  pays,  Israël  où  lorsqu’on  casse  la  branche  d’un  arbre  on  va  directement  en  prison  pour  un  an. Car,  un  pays  sans  arbre  est  un  désert  où  l’homme  est  condamné  à  mourir  lentement.  L’arbre,  c’est  la  vie  comme  l’eau. L’engagement   du   candidat   ABC  à  soutenir  les  Ecologistes  les  Verts  est  un  acte salutaire, une noble  action  et surtout  un courage  politique  sans  précédent.  Au  dernier  remanièment  du  Gouvernement  français,  3 Ecologistes  ont  fait  leur  entréé .  Nous  avons  retenu que  son  Programme comprend    aussi   la  chasse  « au gaspi»   c’est  à dire   à  la corruption,  aux  «  passe   droits »  et  à  la  paresse,  en vue   de  remettre  le  pays  sur  les  rails  c’est-à -dire  dans  la  bonne  voie  . En  veillant  scrupuleusement  sur  l’esxploitation ,  la  répartition  de  nos  diverses et  nombreuses  richesses  nationales ,  ABC donne  le  gage  d’une  bonne  volonté   de mettre  en  avant l’intérêt  du  peuple   Ce  peuple  qui  a  soif  de  justice   .Rappelons  que  figure  aussi  en  bonne  place  la  femme  qui  ne  jouit  toujours  pas  d’équité  dans  la  gestion  du  pouvoir  et  reste  malgré  tout  marginalisée  et éloignée  sinon  écartée  des  grandes  décisions  nationales. Son  projet  de Société   mettra fin à cette  injustice  flagrante  et  monumentale  qui  écarte  la  frange  la  plus  nombreuse   du  pays  à  l’écart  d’une  gestion  commune  .Le  peuple  doit    s’accaparer  aussi  de  la  parole  pour  exprimer  ses  sentiments,  ses  opinions  au  niveau  du  débat  natiànal  sur  tout  le         Teritoire  et  en   toutes  circontances  En  laissant  notre  justice, le  troisième  pilier  de  notre République  jouer  son  role  cardinal  sans l’immixtion  du  pouvoir  politique,  le  Projet  du  candidat  ABC  fait  le  tour  des  ingrédients  d’une  bonne  gouvernance,  gage  d’une  stabililité  d’un  Etat   Souverain . Ce  qui  ouvre  aussi  une  bonne  perspective  à  la  Société  Civile  qui  rappelle  à   l’ordre  et  ramène  les  pouvoirs  politiques  en  dérive.  Interface  entre  le  Peuple  et  ses  diirgeants  elle est  incontournable   et  indispendable  dans  chaque  Etat  où  les  pouvoirs  investis  écrasent  le  citoyen  lambda.  La presse  porte  parole  des  sans  voix  doit  naturellement  dénoncer,  décrier,    et  rappeler  à  l’ordre   toute  injustice  au  profit  de  la  justice  et  de  la  vérité  Dans  le  strict  respect   de  la déontologie  des  textes  fondamentaux  de  la  profession , dérivés de  notre  Constituion. Personne   n’étant  au  dessus  du  peuple  et  dela  loi  émanation  de  la  volonté  populaire .Et  surtout  parce que  la construction  Nationale  doit  etre  constante où  chaque  régime  pose  sa brique  sur  le  mur en  cédant  la  place au  suivant. Une  oeuvre  de  longue d’haleine , de  course  de  fond  et  non  de  vitesse.  Voilà  ce  que  le  candidat ,  à travers  son  Programme  invite  les  Nigériens le  21 Février   à  choisir  pour  5  ans.

Voilà entre  autres,  les principales  raisons  qui  pourraient  contribuer à  l’élection  du  candidat  de  l’UDR  TABBAT,  qui  dans  une  entretien  au journal  Jeune Afrique  disait :  «   II  n y a  pas  de  raison  que  la  victoire nous  échappe  », en  s’affiliant  à  la  COPA  2016  dans  un Programme  Commun  avec  des   Alliés  pour  gouverner.  Comme, ce fût  le  cas de l’alliance,  en  1981,  des  Socialistes,  des Communistes  et des  Radicaux  de  Gauche  Ce  qui  avait  permis  à  la  Gauche  de  rafler la  mise  à la Droite  au   Pouvoir en France .  Cependant,  en  politique   rien  n’est  sûr,  mais  l’espoir  est  toujours   permis.  En  effet,  une  Alternance  politique  fait  partie  des  sacrés   principes  démocratiques   Et  notre  pays l’espère  et  le  souhaite   également  dans  la  paix  et  la  tranquillité. D’ailleurs  toute  démocratie  repose sur  ce  pilier  incontournable  à  travers  des  consultations  électorales  justes,  transparentes, apaisées  et  libres. Le  Niger  a  toujours  su organiser de   bonnes élections. Cependant , c’est  la gestion  et le contrôle  du pouvoir qui  ont  toujours  échappé  aux  gouvernants.  Ce qui malheureusement,  nous a  toujours ramenés  à cette situation  d’éternel retour à la case départ. Ce que personne ne souhaite plus à notre cher Niger. C’est  jouable  si  tous  les  candidats  respectent  ces  consultations,  s’ils aiment leur pays  qui  a assez  connu  des  hauts  et des bas  par leur faute. Nous espérons qu’ils feront  le  BON  CHOIX  dans l’intérêt de notre pays.

Abdoulaye HASSANE DIALLO, Politologue , Spécialiste des  questions  Africaines,  Conférencier,  Journaliste  et  Ecrivain