Nigériennes, Nigériens,
Chers comaptriotes,

Je suis très honoré de m’adresser solennellement à vous ce jour, en tant que candidat de l’UDR-TABBAT à l’élection présidentielle du 21 février 2016. Le projet de société que nous proposons au peuple nigérien est celui qui répond le mieux à toutes ses aspirations, et qui apporte les meilleures solutions aux problèmes nationaux, régionaux et internationaux auxquels doit faire face le Niger.
Chers compatriotes,
Je voudrais toutefois vous évoquer les trois lignes directrices de ce projet :
-le Rassemblement ;
-le Développement économique et social ;
-la Jeunesse et les femmes.
La première est l’approche de rassemblement et d’union pour cette élection. Celle-ci reflète notre profonde conviction que l’ampleur des défis à relever et l’importance des obstacles à franchir, nécessitent une mise en commun de toutes les énergies, de toutes les intelligences de ceux qui sont convaincus que le Niger peut sortir des cercles vicieux où il est enfermé. C’est à ce seul prix que nous garderons conscience des aspirations du plus grand nombre et que nous préserverons la volonté de les réaliser dans les meilleurs délais.
Chers compatriotes,
La deuxième ligne directrice de mon action concerne le développement économique et social de notre pays
Dans ce cadre, ma démarche s’appuiera sur trois orientations stratégiques :
1.Construire une croissance forte, saine et durable
C’est une nécessité pour transformer le pays rapidement et en profondeur et répondre à la dynamique démographique qui se prolongera durant les prochaines décennies. Pour réussir, le Niger doit s’appuyer sur ses atouts actuels et en mobiliser d’autres. A cet effet, un accent particulier sera mis sur les secteurs des mines, des infrastructures et de l’énergie.
2. Promouvoir une société plus juste et solidaire.
Je m’engage à cet effet à mettre en œuvre quatre principaux leviers d’action qui viseront à la fois à apporter le soubassement nécessaire à une croissance forte et durable, d’une part, et à créer des progrès notables dans les conditions de vie des populations, d’autre part.
-Le renforcement de l’enseignement général et professionnel est l’élément prioritaire.
-La consolidation du système de santé et de protection sociale doit porter en même temps sur les équipements disponibles, sur l’accroissement des personnels de santé et de leur compétence, sur la meilleure prise en charge par l’Etat de certaines dépenses.
-Le développement d’une politique efficace d’aménagement du territoire visera d’abord la garantie de la sécurité de tous dans chaque partie du pays.
-L’affinement et la diversification des instruments d’une politique distributive.
3. Renforcer l’intégration du Niger en Afrique et dans le monde, dans le respect des valeurs nationales.
-La priorité de cet axe est la participation plus active du Niger à la construction régionale.
-La meilleure intégration du Niger dans le reste du monde.
Cette évolution ne remet cependant, pas en cause une bonne préservation de notre identité nationale qui s’appuiera sur la richesse de notre histoire, la qualité de nos traditions, de notre culture, et la crédibilité de nos élites traditionnelles.
La troisième ligne directrice portera sur la confiance et la place de choix à accorder à la jeunesse et aux femmes.
La jeunesse et les femmes constitueront à la fois les principaux acteurs et les cibles privilégiées dans la mise en œuvre de ce projet, car elles réunissent toutes les qualités à même d’assurer notre réussite.
Cette alliance des générations sera aussi une illustration du grand rassemblement que nous voulons réaliser.
C’est pour toutes ces raisons que je vous invite le 21 février 2016 à m’accorder vos suffrages afin qu’ensemble, nous puissions « Gouverner le Niger autrement, dans l’unité retrouvée, la justice sociale et le progrès ».
Vive l’UDR-TABBAT encore plus uni et plus fort au service du peuple nigérien !

Vive la démocratie et la République !
Vive le Niger !
Je vous remercie.

lesahel.org